À la uneActualitéCinémaCulture

OSCARS : Polémiques au palmarès

Hier, Will Smith a annoncé qu’il n’assisterait pas à la 88ème cérémonie des Oscars qui se tiendra le 28 février 2016, afin de protester contre le manque de diversité dans les nominations, emboîtant le pas à sa femme Jada Pinkett Smith et au réalisateur Spike Lee. Dans la revue Variety, George Clooney a quant à lui évoqué une régression ces dix dernières années de l’Académie en terme de représentation des minorités. En effet, pour la deuxième année de suite, aucun acteur ou actrice noir.e n’a été nommé.e. Les comédiens sont choisis par plus de 6.000 membres de l’Académie, composée en majorité d’hommes blancs d’un certain âge.

Will Smith et Jada Pinkett Smith lors des Oscars 2004 (crédit : M. Caulfield/WireImage.com)

Will Smith et Jada Pinkett Smith lors des Oscars 2004 (crédit : M. Caulfield/WireImage.com)

Ce n’est pas la première fois que des stars du cinéma critiquent la prestigieuse Academy of Motion Picture Arts and Sciences (AMPAS) ou boycottent les Oscars. Retour sur les polémiques les plus célèbres.

Katharine Hepburn en 1938 (CREDIT: Columbia Pictures)

Katharine Hepburn en 1938 (crédit : Columbia Pictures)

Katharine Hepburn a gagné quatre Oscars de la meilleure actrice au cours de sa longue carrière, en 1934, en 1968, en 1969 et en 1982, ce qui fait d’elle la comédienne la plus récompensée à Hollywood. Pourtant elle ne s’est jamais déplacée pour les recevoir : sa seule et unique apparition aux Oscars date de 1974, quand elle a remis le Prix Irving G. Thalberg au producteur Lawrence Weingarten. L’actrice américaine n’accordait pas d’importance aux récompenses de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences : “My prize is my work” (“ma récompense est mon travail“), aurait-elle dit un jour.

Dudley Nichols

Dudley Nichols

Dudley Nichols gagne en 1936 l’Oscar du meilleur scénario pour Le Mouchard, film réalisé par John Ford et sorti en 1935. Il refuse toutefois cette récompense pour promouvoir son propre syndicat de scénaristes, le Screen Writers Guild, créé en 1933, qui se battait pour les droits des scénaristes face aux studios hollywoodiens.

George C. Scott dans Dr. Strangelove (&ç-')

George C. Scott dans Dr. Strangelove (1964)

George C. Scott, qui reste célèbre pour son rôle du Général Turgidson dans Docteur Folamour, remporte l’Oscar du meilleur acteur en 1971 pour Patton. Il refuse la statuette, sous prétexte qu’il ne se sent en compétition avec personne, qualifiant la cérémonie hollywoodienne de «défilé de bidoche offensant, barbare et corrompu.»

Marlon Brando dans "The Dick Cavett Show", en 1973 (crédit : AP)

Marlon Brando dans “The Dick Cavett Show“, en 1973 (crédit : AP)

En 1973, Marlon Brando reçoit l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Le Parrain mais en signe de protestation contre la manière dont le cinéma américain traite les Indiens dans ses films, il envoie Sacheen Littlefeather, qui lutte à l’époque pour la défense des droits civiques des Amérindiens, chercher l’Oscar à sa place.

Malgré les critiques récurrentes envers la puissante Académie, obtenir une statuette reste encore aujourd’hui la consécration pour un acteur. Ce n’est pas Leonardo DiCaprio qui dira le contraire.

dicaprio

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneEnvironnementInternational

Quels sont les 5 volcans les plus dangereux de la planète ?

À la uneFrancePolitique

Présidentielle 2022 : demandez le programme de Jean-Luc Mélenchon (LFI)

À la uneSéries Tv

Fini le film du lundi, France 5 ouvre son antenne aux séries

À la unePop & GeekSéries Tv

Les 5 chiffres clés pour comprendre le succès de One Piece

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux