À la uneActualitéFrance

Parcoursup, la nouvelle plateforme d’admission post-bac, est désormais en ligne

C’est un marathon de l’orientation qui vient d’être lancé. La plateforme d’admission post-bac qui remplace APB a été mis en ligne, lundi 15 janvier. Il faudra néanmoins attendre la semaine prochaine pour commencer son inscription et la saisie de ses voeux. Vous êtes en terminale ? Pas de panique, on vous explique le fonctionnement de la nouvelle procédure.

Les “attendus”

800 000 lycéens et étudiants en réorientation sont concernés par la mise en ligne de Parcoursup. Ils peuvent dès maintenant consulter les tutoriels expliquant la procédure. lundi 22 janvier, ils pourront inscrire leurs vœux d’orientation vers les 12 000 formations proposées. Ce sera le moment pour eux de consulter les fiches propres à chaque filière détaillant les “attendus” – des compétences et savoirs – requis pour s’y inscrire. Les différents établissements se baseront sur ces “attendus”, entre autres, pour confondre les candidats à même d’effectuer leurs formations. Ces fiches indiqueront également des informations sur la filière :  le taux d’insertion professionnelle, le nombre de places disponibles, ou encore le taux de réussite.

Du 22 janvier au 13 mars : les voeux

Les lycéens auront jusqu’au 13 mars pour saisir leurs voeux sur Parcoursup. Ces voeux ne devront pas être hiérarchisés. Les futurs bacheliers ne pourront postuler qu’à dix formations. Si leurs formations sont dispensées par plusieurs écoles, les candidats pourront émettre plusieurs demandes sans qu’elles ne comptent pour plusieurs voeux. Pour chacun de ses voeux, le candidat devra remplir le “projet de motivation motivé” qui fait office de lettre de motivation.

Du 13 au 31 mars : la finalisation du dossier

Les futurs étudiants pourront compléter leurs dossiers jusqu’au 31 mars. Ils devront notamment y faire figurer leurs bulletins et autres justificatifs exigés par les établissements qu’ils tentent d’intégrer. Les professeurs rempliront de leur coté la “fiche avenir” de leurs élèves. Sur cette fiche, ils noteront leurs appréciations, les notes et le classement de chacun d’entre eux.

Du 22 mai au 21 septembre : la réception des propositions

Plus d’algorithme faiseur de rois, les établissements auront deux mois pour analyser les dossiers de chacun des postulants. Ils formuleront ensuite leurs propositions aux candidats. Pour les filières sélectives (BTS, IUT, Prépa…), le fonctionnement reste le même que les années précédentes. Les établissements répondront donc “oui”, “non” ou “en attente”.

Pour les autres, les universités pourront répondre “oui” ou “oui si” pour conditionner l’acceptation du candidat au suivi d’un parcours adapté en forme de “remise à niveau. Ces derniers auront quelques jours pour y répondre positivement ou laisser la place à leurs camarades. La procédure se poursuivra jusqu’au 21 septembre pour ceux qui seraient encore en attente de propositions positives mais le gouvernement espère que 70% des terminales connaîtront leurs affectations avant les épreuves du bac, le 26 juin.

À partir de la fin du mois de juin : la procédure complémentaire

Si cette phase principale devrait satisfaire tout le monde, le gouvernement a tout de même prévu un plan de secours. Les étudiants qui n’auraient reçu aucune proposition positive pourront postuler dans les formations où des places sont encore disponibles. Sinon, le recteur de leurs académies leur proposera une formation adaptée aux voeux formulés dans la phase principale.

À lire aussi : Les salons étudiants à ne pas manquer en 2018

Related posts
À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... Lucky Man, la chance insolente du héros de Stan Lee

À la uneCinémaCulturePop & Geek

« On a gagné, M. Stark » : Avengers Endgame devient le plus gros succès de l’histoire du cinéma !

À la uneActualitéFranceInternationalPolitiqueSociétéSociété

Mort de Mamadou Barry, ce que l'on croit savoir

À la uneCinémaPop & GeekSéries Tv

Marvel : entre télé et ciné, la phase 4 se dévoile avec notamment le retour de Blade

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux