Étudiant

Partir à l’international pendant ses études à l’EPP, comment ça se passe ?

Chaque année, des étudiants de l’École de Psychologues Praticiens partent dans différents pays dans le cadre de leurs études. Delphine Crubellier, responsable des relations internationales au sein de l’EPP, nous en dit plus sur le sujet.

VL : En quoi consistent les mobilités internationales que vous proposez à vos étudiants ?

Ce sont des séjours d’études ou éventuellement des séjours de stage qui sont proposés à nos étudiants. Nous développons des partenariats avec des universités et des structures qui peuvent accueillir nos stagiaires, et nous sélectionnons les étudiants qui en bénéficieront. 

Quand ils partent pour un séjour d’études, ils étudient un semestre la psychologie clinique ou la psychologie du travail, et éventuellement les ressources humaines et le management, s’ils ont choisi cette spécialité. Les étudiants choisissent les cours qui les intéressent le plus, parmi les matières proposées par les partenaires. C’est l’occasion pour eux d’explorer de nouvelles approches de la psychologie. Ils peuvent aussi prendre des cours de la langue du pays dans lequel ils se rendent. 

Quand ils partent pour un séjour de stage, ils sont engagés dans des missions qui varient beaucoup en fonction des lieux d’accueil : en hôpital, en centre de psychologie de proximité, en orphelinat, avec tous types de publics. Les missions dépendent des besoins de nos partenaires, et peuvent changer d’une année à l’autre. 

VL :  A partir de quel niveau d’études les étudiants peuvent-ils partir à l’étranger ?

Les séjours d’études s’effectuent à partir de la 3e année, et ils peuvent partir au 1er ou au 2e semestre. C’est à l’étudiant de réfléchir à son projet et à envisager comment il souhaite articuler son séjour avec sa scolarité. Les stages ont lieu soit pendant l’été entre la 4e et la 5e année et durent trois mois, soit pendant une année entière, durant le master 2. 

Les étudiants les plus indépendants peuvent aussi choisir de partir en dehors de nos partenariats, pendant l’été, ou bien au cours d’une année de césure. Dans ce cas, nous leur proposons s’ils le souhaitent un accompagnement pour le montage du projet, et les démarches administratives auxquelles ils peuvent faire face.

VL : Quel est intérêt un futur psychologue peut-il trouver dans un séjour d’études ou une expérience de stage à l’étranger ?

Cela apporte bien entendu des compétences linguistiques, pour ceux qui envisagent de prendre en charge des patients qui ne parlent pas français. Par ailleurs, c’est l’opportunité de développer des compétences interculturelles, mais aussi des compétences transversales qui peuvent être mises en avant en entretien d’embauche : la prise de responsabilités, l’esprit d’initiative, l’ouverture à d’autres systèmes de pensée, etc. C’est aussi l’occasion d’aller voir comment la psychologie fonctionne ailleurs. L’EPP propose une formation intégrative qui permet d’aborder beaucoup de courants de la psychologie. Une expérience à  l’international lui permet d’approfondir un courant particulier, une approche qui n’est pas assez approfondie, selon lui, dans le cursus EPP. Par exemple, l’université Loyola Andalucia en Espagne propose un double diplôme en criminologie et psychologie. L’université Hanze aux Pays Bas propose, quant à elle, un semestre dédié à la psychologie positive.

VL : Vous accueillez aussi des étudiants étrangers ? 

Tous les accords que nous passons avec nos partenaires sont réciproques : c’est-à-dire que nous pouvons accueillir autant d’étudiants que nous en envoyons. Quand des étudiants étrangers viennent sur nos campus, ils peuvent choisir, eux aussi, leurs cours à la carte, en fonction de leur niveau et de leurs appétences. Un accompagnement individuel est mis en place pour les démarches administratives de leur arrivée en France. Nous les mettons en contact avec des étudiants de l’EPP qui sont partis les années précédentes. Ce système de parrainage leur permet de bien s’orienter dans l’école, de comprendre comment fonctionnent les cours, les examens. Cela leur permet aussi de s’intégrer à la vie associative et étudiante des campus

Nous leur proposons aussi des cours de français au sein d’organismes partenaires certifiés (Institut de langue française des universités catholiques de Paris et de Lyon), qui leur permettent d’obtenir des crédits et un certificat de niveau de langue en fin de cursus. 

À propos de l’EPP : 

Créée en 1951, l’École de Psychologues Praticiens (EPP, ou Psychoprat) forme des psychologues qualifiés et polyvalents, maîtrisant les savoirs et les outils indispensables pour exercer dans des domaines variés tels que l’entreprise, la justice, la santé et le social. L’EPP dispose de deux campus installés dans le centre de Paris et de Lyon, facilement accessibles et à taille humaine. 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ÉtudiantInternational

Comment les grandes écoles de commerce s'engagent-elles pour le développement durable ?

ÉtudiantFrance

La Nuit Portes Ouvertes de ESCP Business School

Étudiant

Nouveaux campus, nouvelle identité… Une rentrée en grande pompe pour l'ESSCA

ActualitéÉtudiantSexe

Devenir modèle OnlyFans pendant ses études : bonne ou mauvaise idée ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux