ActualitéInsoliteInternational

La Petite Sirène de Copenhague vandalisée par des défenseurs de la cause animale

La Petite Sirène de Copenhague vandalisée par des défenseurs de la cause animale

Pour protester contre le sort réservé aux baleines, des individus ont peint la célèbre statue en rouge. Ce n’est pas la première fois que le monument est victime de contestataires.

 

C’est une image particulièrement inattendue et choquante qui a réveillé les habitants de Copenhague ce matin. Ils ont en effet pu découvrir que la célèbre statue de La Petite Sirène avait été peinte dans la nuit, entièrement recouverte de rouge.

 

La Petite Sirène, victime une fois de plus

C’est via Twitter et plus particulièrement depuis le compte de la police de Copenhague que la nouvelle s’est répandue. Les habitants de la ville ont donc pu découvrir que leur fameuse statue avait été peinte en rouge.

Placée dans la baie de la capitale danoise, la statue de bronze siège sur son rocher depuis 1913. Le monument représente le célèbre personnage du conte de Hans Christian Andersen. Véritable symbole de Copenhague, la statue est l’une des principales attractions touristiques de la ville.

Malheureusement pour La Petite Sirène, ce n’est pas la première fois qu’elle est victime de vandalisme. En 1964 et en 1998, sa tête avait été volée. En 1984, c’est son bras droit qui avait été arraché. Parmi les derniers actes de vandalisme marquants, la statue avait aussi été recouverte d’une burqa en 2004 pour protester contre la candidature de la Turquie à l’Union européenne.

 

Une pratique culturelle en cause

Recouverte de rouge de la tête aux pieds, la statue du célèbre personnage est donc une nouvelle fois victime de vandalisme. Sous le monument, on pouvait d’ailleurs y trouver une inscription faite avec la même peinture. On pouvait y lire : Danemark, défends les baleines des Iles Féroés.

Si les auteurs de cet acte sont encore inconnus, la police peut maintenant comprendre les motivations. Situées dans l’Atlantique Nord, les Iles Féroés et la région sont connues pour abriter plusieurs baleines et autres mammifères marins. Malheureusement, la région est aussi réputée pour une tradition peu glorieuse : le “grindadrap”.

La pratique consiste en fait à piéger des cétacés dans une baie ou un fjord pour les tuer à l’aide de longs couteaux. La traduction littérale du mot est d’ailleurs « mise à mort des baleines ».

Chaque année, certains habitants tuent des baleines par centaines. Elles sont la cible principale de la chasse, ainsi que certaines races de dauphins qui s’aventurent dans les fjords de l’archipel.

 

 

A lire aussi >> Des militants Greenpeace déploient une banderole anti-FN à la Tour Eiffel

Continuez votre lecture
À la uneActualitéCinémaCulture

Linda Hamilton est de retour pour Terminator Dark Fate

À la uneActualitéCinémaCultureFestival

Le Festival de Cannes s'invite à Rennes

À la uneActualitéFrance

Une île de déchets plastiques est visible au large de la Corse

À la uneActualitéCultureInsolitesociétéSociété

L'Etat de Washington a légalisé le compost humain

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux