À la uneInternational

Procès Derek Chauvin : le verdict qui fait respirer l’Amérique

Coupable. Le verdict est tombé. Après dix heures de délibération au tribunal de Minneapolis, les 12 jurés ont rendu leur verdict, ce mardi 20 avril. Ils ont reconnu l’ancien policier blanc Derek Chauvin coupable d’avoir tué George Floyd

C’est un verdict historique pour ce procès qui est devenu celui des violences policières et racistes aux États-Unis. « Derek Chauvin est reconnu coupable». Ces quelques mots, que toute l’Amérique attendait, sont un véritable soulagement. Dereck Chauvin, policier blanc de 45 ans, était jugé pour meurtre, homicide involontaire et violences volontaires ayant entraîné la mort de George Floyd, afro-américain de 46 ans qu’il avait interpellé avec trois autres agents pour une infraction mineure, 25 mai dernier.

À lire aussi : Procès de Derek Chauvin : les jurés face à l’agonie de George Floyd

Les jurés ont voté à l’unanimité après 3 semaines de procès 

« Vous devez être absolument impartiaux », avait dit aux jurés le juge Peter Cahill, les invitant à « examiner les preuves, les soupeser et appliquer la loi » au terme de ce procès hors-norme. Leurs délibérations auraient pu prendre des semaines. Finalement, elles auront duré, en tout et pour tout, à peine plus de dix heures. Il n’a pas fallut plus de temps aux douze jurés du procès de l’ex-policier Derek Chauvin pour reconnaitre, à l’unanimité, la culpabilité du policier. C’est ainsi qu’un verdict unanime a été rendu ce mardi dans l’après-midi : Derek Chauvin est reconnu coupable des trois chefs d’inculpation qui le visait : meurtre, homicide involontaire et violences volontaires ayant entrainé la mort.

L’ex policier ne sera fixé sur sa peine que dans 8 semaines. Il risque jusqu’à 40 ans de prison si le juge retient les circonstances aggravantes, pour avoir, pendant plus de neuf minutes, maintenu son genou sur le cou du quadragénaire, qui était allongé sur le ventre, les mains menottées dans le dos.

Après l’annonce de la reconnaissance de sa culpabilité, Derek Chauvin est sorti menotté du tribunal pour être transféré dans un centre de détention. Une image forte dont les Américains se réjouissent. La justice a triomphé.

Un tournant pour l’Amérique 

Même Joe Biden en personne a réagit, dès l’annonce du verdict. Il s’est empressé de téléphoner à la famille Floyd, afin de lui faire part de son « soulagement ». « Nous sommes tous tellement soulagés », a-t-il déclaré lors de cet échange téléphonique. « Vous êtes une famille incroyable. J’aurais aimé être là pour vous prendre dans mes bras ». Avant l’énoncé du verdict, il s’était déjà engagé dans ce dossier en espérant que le verdict soit le bon, alors que les preuves étaient « accablantes ». Il s’est ensuite adressé, en début de soirée, aux américains pour transmettre un message de paisx. « Il est temps de se rassembler » dit-il, ce verdict est l’occasion d’un changement significatif face au racisme qui « entache l’âme de notre nation ». 

L’ancien Président des États-Unis Barack Obama a également salué ce verdict, tout en précisant toutefois qu’il ne faut pas s’arrêter là et que la lutte doit continuer.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneLa Loi des SériesLa loi des séries s'la raconteSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Les maîtres de l'univers, la série créée pour soutenir une gamme de jouets

À la uneActualitéBrèvesInternational

Une femelle rhinocéros meurt noyée après une tentative d'accouplement

À la uneActualitéInsoliteMusique

Nicki Minaj invitée à la Maison Blanche pour discuter sur la vaccination

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

#Anti2010 : pourquoi les élèves nés en 2010 sont moqués sur les réseaux sociaux ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux