À la uneInternational

Que contient l’accord sur l’énergie signé entre la France et les Emirats arabes unis ?

Emmanuel Macron a rencontré ce lundi Mohammed Ben Zayed, le président des Emirats arabes unis. Ils ont signé un partenariat de coopération stratégique.

Approfondir les relations France-Emirats arabes unis

Le président émirati Mohammed ben Zayed était en visite à Paris ce lundi. Cela a été l’occasion pour la France et les Emirats arabes unis de signer « un accord de partenariat stratégique global sur la coopération énergétique ». Cet accord a son importance dans le contexte de la guerre en Ukraine. Les Etats occidentaux doivent en effet trouver de nouveaux fournisseurs d’énergie pour faire face à la crise énergétique. Le partenariat s’inscrit aussi dans l’approfondissement des relations entre la France et les Emirats arabes unis. Cela a par exemple pris forme en 2019 par la signature d’un contrat de 17 milliards d’euros portant sur 80 avions rafales.

Une double nécessité

L’Elysée a ainsi indiqué dans un communiqué que « Cet accord permettra, dans le contexte énergétique actuel incertain, de créer un cadre stable de long terme pour cette coopération, d’ouvrir la voie à de nouveaux contrats industriels ». Il doit aussi permettre « d’identifier les projets d’investissements communs en France, aux Emirats arabes unis ou ailleurs dans le monde dans les domaines de l’hydrogène, des énergies renouvelables ou encore de l’énergie nucléaire ». Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a ainsi souligné une réponse à une double nécessité. La première concerne les « enjeux pressants de la sécurité énergétique à court terme » et la deuxième concerne l’écologie, c’est-à-dire « un avenir décarboné ».

« J’ai assisté, aux côtés du président Macron, à la signature d’un protocole d’accord pour un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie entre les Emirats arabes unis et la France. Grâce à ces accords économiques durables, nous continuons à solidifier les liens entre nos deux nations.« 

Une visite aux multiples enjeux

En plus de cet accord, l’intérêt de la visite du président émirati était multiple. Il visait tout d’abord à diversifier les sources d’approvisionnement énergétique. Alors que 25% du diesel consommé en France est russe, Emmanuel Macron souhaite revoir cette consommation à la baisse. L’objectif était ensuite d’augmenter la production de pétrole. Les Emirats arabes unis et l’Arabie Saoudite sont en effet les deux pays avec le plus de ressources pour augmenter cette production. Or, le premier est le principal partenaire stratégique de la France dans l’Extrême-Orient.

A lire aussi : C’est quoi le plan de sobriété énergétique mis en place par la grande distribution ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinéma

Indiana Jones and the Dial of Destiny : la bande annonce est là

À la uneCinéma

Disparition à 87 ans de la comédienne Mylène Demongeot

À la uneMédiasSport

Coupe du monde : que s'est-il passé sur TF1 à la fin du match France-Tunisie ?

À la uneBrèvesPolitique

Comment le Sénat américain essaie de protéger le mariage homosexuel ? 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux