À la uneEconomieFrancePolitique

Que contient le projet de loi sur le pouvoir d’achat ?

L’examen du texte du projet de loi sur le pouvoir d’achat débute ce lundi à l’Assemblée nationale. Il devrait susciter de très vifs débats entre la majorité et les oppositions.

25 milliards d’euros

Le gouvernement propose 20 articles « portant [des] mesures d’urgences pour la protection du pouvoir d’achat ». Ce projet de loi entre à l’Assemblée nationale à partir de ce lundi pour une première lecture qui devrait s’achever jeudi. Son but est bien sûr de faire face à l’inflation avec des mesures de soutien financier pour les Français. Il contient ainsi 25 milliards d’euros d’aides.

Quelles sont les principales mesures proposées ?

Selon le projet de loi sur le pouvoir d’achat, les pensions de retraite et les prestations sociales seront revalorisées à hauteur de 4%. Concernant les salaires, le texte prévoit également le dégel du point d’indice des fonctionnaires de 3,5%. Le chèque alimentaire de 100 euros sous conditions de ressources (avec 50 euros par enfant) fait également partie du projet de loi. Des primes sont aussi prévues dont la prime inflation, la prime carburant ou encore la prime Macron qui devrait tripler. Cette dernière “permet aux employeurs de verser aux salariés gagnant moins de trois fois le Smic une prime exonérée d’impôt et de cotisations sociales“. A cela s’ajoutent notamment la hausse des Aides personnalisées au logement (APL) de 4%, la suppression de la redevance audiovisuelle ou encore la prolongation du bouclier tarifaire sur l’énergie et de la remise carburant de 18 centimes.

Bruno Le Maire a déclaré vouloir apporter des “mesures rapides et efficaces” sur RTL.

Un projet clé pour le gouvernement

Mais les oppositions devraient également faire entendre leurs voix en proposant des aides supplémentaires. La Nupes continue par exemple de demander une hausse du SMIC à 1500 euros. Le Rassemblement national propose de son côté de baisser la TVA à 5,5% tandis que les Républicains souhaitent plafoner le prix du carburant à 1,50 euros le litre. C’est donc une semaine importante pour l’exécutif qui doit s’imposer sur l’un des thèmes phares des campagnes pour la présidentielle et les législatives. Le projet de loi sur le pouvoir d’achat reprend ainsi certaines promesses du candidat Macron.

Le terme de prime enfumage nous paraît doté des qualités requises : explicite quant à son objet, courte dans son expression, accessible dans son vocabulaire” selon les députés LFI

Les débats s’annoncent donc houleux au Palais Bourbon.

A lire aussi : Chute de l’euro : comment détermine-t-on la valeur d’une monnaie ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMusiquePeople

Aya Nakamura en garde à vue... c'est quoi cette histoire ?

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... "Tout le monde ment" avec Vincent Elbaz

À la uneModeReportages

Hôtel Mahfouf : on a testé la boutique de Léna Situations

À la uneFootSport

Qui était Fernando Chalana, ce joueur mythique des Girondins, décédé à 63 ans ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux