Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

Economie

Que se passe-t-il avec le Bitcoin ?

Au mois de Novembre 2021 le Bitcoin a connu son cours le plus élevé à 69 000 dollars l’unité, aujourd’hui constatation est faite qu’il a chuté de moitié, puisqu’il se monnaie autour des 29 000 dollars fin mai 2022. Pourquoi cette monnaie référence de la cryptomonnaie a-t-elle vu son cours chuter autant ? Est-ce qu’il est toujours possible d’investir dans la cryptomonnaie ou faut-il craindre le pire ? Nous allons essayer de répondre à ces questions.

Brève histoire du Bitcoin

Le Bitcoin a été créé en 2009 et a commencé à être répertorié en 2011. Monnaie numérique, il ne s’exprime pas comme une monnaie fiduciaire (même si des Bitcoins matérialisés existent désormais) mais il s’agit d’une monnaie numérique émise sur le protocole blockchain du même nom. Généralement son cours s’exprime en dollars ou en euros et elle est utilisée comme la monnaie référence pour toutes les autres cryptomonnaies .

Le cours du Bitcoin est en chute libre ou non ?

Monnaie à valeur volatile, le Bitcoin est sujet à fluctuation du marché boursier contrairement aux devises fiduciaires qui voient leurs cours évoluer mais seulement vers de légères hausses ou de légères baisses. La principale raison de la très grande volatilité du Bitcoin qui fait que l’on peut classer cette valeur dans la case des paris risqués en ce moment c’est son indexation sur le cours du Nasdaq. En effet, cette cryptomonnaie évolue en fonction des cours de la Bourse de New York, le Nasdaq étant le plus grand marché électronique boursier au monde. Il y a quelques mois le Nasdaq a chuté de 24% ce qui a impacté le cours du Bitcoin qui s’est dévalué à -31%. Ce parallèle a commencé à inquiéter les investisseurs qui se retrouvent sur les marchés en ligne via des sites professionnalisés comme le Broker français Avatrade. La Fed ( Banque centrale américaine) ayant décidé de durcir le ton ces derniers mois afin d’éviter une envolée de l’inflation a impacté les cours de la Bourse qui ont chaud début 2022, c’est donc tout naturellement que le Bitcoin suit les mêmes fluctuations . C’est une situation plutôt paradoxale puisque la cryptomonnaie était censée à sa création être entièrement indépendante des réseaux interbancaires et des marchés spéculatifs financiers .

Peut-on encore investir dans les cryptomonnaies ?

Si la situation a été jugée préoccupante début Avril avec une chute sous les 30 000 dollars l’unité, les économistes et les marchés financiers ont préconisé un stand by sur les transactions de cryptomonnaies pensant voir le cours du Bitcoin tombé sous les 20 000 dollars l’unité. Mais ce n’est pas la première fois que le Bitcoin tombe aussi bas ( son cours avoisinait les 21 000 dollars en Juin 2021). Cette baisse est donc cyclique et en partie liée à la situation en Ukraine qui a fait craindre aux investisseurs de s’orienter vers des investissements trop volatiles et donc jugés à risque comme le Bitcoin. On comptabilise aujourd’hui 1500 milliards de dollars de transactions de cryptomonnaies contre 3 000 milliards à son plus haut cours(fin novembre 2021). Cette tendance devrait disparaître d’ici quelques mois, en espérant que le conflit russo ukrainien trouve une solution et que la situation économique américaine redonne envie aux investisseurs de s’orienter vers le Bitcoin (il est à rappeler que le minage de Bitcoin est essentiellement américain avec + de 37% effectué aux USA).

Toutes ces données permettent de laisser penser que si le Bitcoin est volatile il n’est pas prêt de disparaître contrairement à d’autres cryptomonnaies. De plus, certaines d’entre elles restent encore très demandées car suffisamment stables pour accepter les diverses fluctuations du marché comme Luna ou Tron.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
Economie

Qu'est ce que le trading CFD ?

Economie

Que devez-vous savoir pour bien souscrire à une assurance obsèques ?

Economie

Pourquoi est-il nécessaire d'investir ?

À la uneEconomieFrancePolitique

Renationalisation d'EDF : comment ça va se passer ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux