Equitation

Quelle est la place des femmes dans l’équitation ?

La pratique de l’équitation a considérablement évolué. Avant seuls les militaires pouvaient faire de l’équitation à haut niveau. Aujourd’hui, c’est un des rares sport où les deux sexes s’affrontent dans les grandes compétitions. Mais si 80% des licenciés sont des femmes, seulement 35% sont présentes dans le plus haut niveau. Alors où sont passées les femmes ?

 

Aucune femmes dans le top 10 des cavaliers mondiaux de saut d’obstacles, quatorze dans le top 100 … Pas de femmes non plus dans le top 10 en attelage et concours complet. Des chiffres qui laissent penser que les femmes ne sont pas intéressées par le haut niveau.

Un sport féminin

Les cavalières sont 558 000 à avoir pris une licence, dont 104 000 à posséder une licence compétition. Les hommes sont, quant à eux, 128 000 licenciés pratiquants dont 28 000 licenciés compétition. Une nette supériorité pour les femmes qui dominent les sports équestres. Parmi ces dames et ces demoiselles, 170 000 ont 10 ans ou moins, 160 000 ont de 11 à 14 ans, 103 000 ont de 15 à 21 ans et 125 000 ont 21 ans et plus.

Mais alors pourquoi il y a aussi peu de femmes dans le haut niveau ?

Mettre sa carrière entre parenthèses pour avoir des enfants

Beaucoup de cavalières de haut niveau doivent mettre leur carrière de côté pour fonder une famille. Effectivement, être enceinte et sauter des obstacles d’un mètre soixante ne fait pas bon ménage. La cavalière australienne, Edwina Top Alexander a réussi à revenir au plus haut niveau après son accouchement cet été mais c’est l’exception qui confirme la règle. Pénélope Leprevost a mis sa carrière de côté pour pouvoir élever sa fille. Parce que être cavalier 5* c’est se balader de New-York à Shanghai en passant par Aix-la-Chapelle. On voyage beaucoup quoi. Pénélope a donc décidé de moins bouger à droite à gauche et de se consacrer à sa petite fille. Tout comme Eugénie Angot qui a quitté les terrains de concours pour élever ses deux enfants.

 

L’arrivée des poneys et des centres équestres a permis de démocratiser la discipline. Les petites filles se sont emparées de ce sport. Les concours poney, amateur, club ou élite sont monopolisés par les cavalières. La relève est donc bien assurée.

Lire aussi : Les Femen ont 10 ans aujourd’hui, mais qui sont-elles ?  

Related posts
À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

ActualitéEquitationSport

Comment faire du cheval pendant ses vacances ?

ActualitéEquitationSport

Le cheval au cinéma

À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux