Covid19: 7560 morts en France, un record de personnes en réanimation (6838) mais un besoin en lits supplémentaires qui diminue jour après jour. Prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéCultureFranceMédiasReportages

Seb en Papouasie, pari réussi ?

Comme annoncé le 16 décembre sur la chaine YouTube de SEB, TFX a diffusé hier soir le documentaire Seb en Papouasie. Décryptage de ce bon documentaire qui restera un échec télévisuel.

Dans le fond, un bon documentaire

Seb souhaitait révolutionner le genre du documentaire, pour créer son format à mi-distance entre Internet et les reportages télévisuels plus classique. C’est indéniablement ce qu’il a fait. Dans le fond, néanmoins, on notera des petits moments de longueur, et une gestion du temps dans le récit pas toujours cohérente. Mais, franchement, c’est un documentaire très plaisant à regarder, et la seule déception que j’ai pu avoir c’est qu’il ne dure qu’une heure.

À ma grande surprise le plateau débat à la fin du documentaire était, je pense, une vraie réussite. Les questions de Luciole, Squeezie et Maxenss ont été plus que pertinentes et ont permis une vraie ouverture à partir du documentaire. Alors oui, tout ne fut pas parfait, mais pour une émission “pilote” c’est un pari plus que réussi. Les commentaires sous le post Instagram de Seb à propos de ce documentaire ne font, d’ailleurs, qu’affirmer ce propos.

Du coté de la télévision, un vrai échec

Malheureusement, Seb n’aura pas réussi à convaincre ces millions d’abonnés de le suivre à 21h sur TFX. Le score est faible 278 000 téléspectateurs avec 1,4% de la part d’audience pour ce premier épisode de La Vraie Aventure. Pour comparer prenons le soir du réveillon de Noël, où les scores sont généralement très faibles puisque les familles se retrouvent pour le réveillon. Ce soir là, 217 000 téléspectateurs avaient suivi une énième rediffusion de la Reine des Neiges, ce qui représente 1,7% de la part d’audience.

ChaineProgrammeTVspectateursPDA 4+
TF1Mes trésors3 648 00017.9%
FR2Prodiges2 482 00013.9%
FR3Jean de Florette2 029 00010.2%
FR5Les trésors de l’Opéra de Paris832 0003.2%
M6Scènes de Ménages1 620 0008.3%
Arte40ème Festival mondial du cirque de demain863 0004.1%
C8TPMP : 10 ans de Darka spécial prime406 0001.9%
W9Les 100 vidéos qui ont fait rire en 2019546 0002.7%
TMCTaxi 3815 0004%
TFXSeb en Papouasie, la vraie aventure278 0001.4%

Source : Médiamétrie

Si le nombre de téléspectateurs est très légèrement en dessous, le score de la Reine des neiges est cependant au-dessus. En effet, il y avait proportionnellement plus de téléspectateurs devant la Reine des Neiges par rapport au nombre de téléspectateurs global ce 24 décembre, que de téléspectateurs devant Seb en Papouasie hier soir. Tous ces chiffres vous font mal à la tête ? Alors, essayons de comprendre les raisons de cet échec.

Un échec télévisuel mais pourquoi ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on peut noter une forte concurrence le jour de la diffusion du programme. France 2 lançait sa nouvelle saison de Prodiges, TF1 diffusait une comédie inédite, C8 avait programmé un prime spécial TPMP, et Canal+ Sport ainsi que RMC Sport 1 avaient les droits du choc de Premier League Leicester-Liverpool.

seb en papouasie

C’est aussi peut-être un moment de l’année où la télévision est moins centrale pour les familles. Heureusement Noël c’est aussi des retrouvailles et donc moins de personnes devant la TV.

Aveu d’une télévision qui ne plaît plus aux jeunes

Finalement c’est surtout un vrai constat : la télévision ne plaît plus aux jeunes. Ce programme avait pourtant tout pour séduire : l’une des stars d’internet, suivie par des millions de jeunes, est le personnage principal d’un documentaire plus que réussi. Il faudra donc en tirer des conclusions. Est ce que Seb n’aurait pas surestimé son influence pour changer une dynamique qui semble maintenant actée ? Les audiences sont bien loin de ce qu’il espérait : “Les gars, on va montrer à ces cons ringards qui regardent la télé que le futur c’est Internet et YouTube et faire la plus grosse audience historique de TFX”. Il en est bien loin…

N’a-t-il pas idéalisé cette union possible entre télé et internet qui semble malgré tout très complexe ? Finalement le modèle de diffusion très avant gardiste n’était-il pas trop avant gardiste ? Aujourd’hui notre génération aime avoir le choix. La télévision et sa grille des programmes peuvent représenter tout l’inverse. Nous avons grandi avec YouTube puis Netflix, qui nous permettent de regarder un programme quand nous en avons envie, et pas car il est diffusé à une heure précise. Nul doute que le score du replay, puis du nombre de vues lorsque cette vidéo sortira sur sa chaine YouTube cartonnera. Cependant ce n’était pas le propos.

Mais au final, et si ce n’était pas une déconvenue du programme de Seb, mais un échec télévisuel beaucoup plus global ? Un constat que cette télévision ne plaît plus aux jeunes, un aveu d’impuissance du groupe de la première chaine européenne, qui souhaitait pourtant rajeunir son image sentant que cette génération lui échappait ? Sans être aussi catégorique cela reste à méditer.

À lire également : Premier League : Liverpool étrille Leicester

About author

Luca Lescop, Journaliste VL média, Ambassadeur Fifa Fan Movement, Etudiant en Science Politique
Related posts
À la uneActualitéFranceMédias

Afida Turner : en nuisette et décolleté XXL sur C8 pour parler coronavirus

À la uneActualitéFranceSanté

Coronavirus : le don du sang est essentiel pour aider les hôpitaux

À la uneSantéSociété

Coronavirus et théories du complot, un lien étroit

À la uneFranceMédiasSociété

"Coronavirus : l'état d'urgence", un échec pour France 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux