ActualitéLe point de vue des jeunesReportagessociété

La “Symphonie du nouveau monde” improvisée à la Nuit Debout

Mercredi soir s’est tenu un événement exceptionnel place de la République à Paris, en rapport avec le mouvement Nuit Debout. Des musiciens venus de tout Paris se sont réunis pour composer un orchestre improvisé et jouer la Symphonie du nouveau monde de Dvorak.

22h30, début du concert

L’appel a été lancé sur Facebook par un musicien d’orchestre amateur. Radio VL était présente à cet événement et vous raconte. L’orchestre, noyé dans une foule de spectateurs, commence à jouer. Difficile de se frayer un chemin dans la foule pour apercevoir les instrumentistes. Une corde a été tendue derrière les musiciens afin de créer une petite séparation avec les spectateurs. Un jeune chef d’orchestre au centre, debout sur une estrade faite de palettes de chantiers, utilise la lumière de son smartphone comme baguette. Tout autour de lui, des contrebassistes, des violonistes, des flûtistes, des trompettistes, clarinettistes, percussionnistes,… Tous les instruments de la symphonie sont représentés et bien organisés. 362 musiciens figuraient sur la liste disponible via l’événement Facebook. Pourtant, l’improvisation est totale. Chacun est venu avec son instrument, sa partition et parfois un petit siège pliable, sans nécessairement connaître les autres musiciens.

“J’ai vu l’événement pas plus tard que ce matin sur Facebook. Comme je n’ai pas fait d’ensemble d’orchestre depuis un certain temps et que j’avais joué la symphonie 2-3 fois en orchestre, je me suis dit que c’était l’occasion. Je suis venue toute seule avec ma flûte en pensant que j’allais me faire des amis et ça a été le cas. J’ai rejoins les flûtistes pour la répétition, partagé un pupitre et des liens se sont ainsi noués.”

Marie, flûtiste de l’Orchestre Debout

“Un pote m’a appelé et m’a dit “tu ne veux pas venir jouer place de la République ce soir?”. J’ai été surprise car je pensais qu’on ne serait qu’une dizaine. Je fais partie d’un orchestre amateur, l’orchestre Impromptu. Comme il n’y a pas de lieux pour répéter dans Paris, dès qu’un endroit est proposé, une chaîne de solidarité se crée entre les orchestres amateurs.”

Anne-Lise, violoncelliste de l’Orchestre Debout

Une dizaine de minutes durant, l’ambiance agitée de la place se transforme, et la foule se fédère pour vivre ce rassemblement musical collectif extraordinaire. Assis ou debouts, devant ou derrière les musiciens, sur le sol ou perchés sur un kiosque, les spectateurs se trouvent emportés dans leur “nouveau monde”. Tour à tour, les instruments exécutent leur partie avec succès et l’ensemble est une réussite. Le morceau s’achève sous les applaudissements vigoureux et heureux du public émerveillé. Ça a marché. Le mouvement de rassemblement pacifique a ce soir franchi une nouvelle étape grâce à cet exploit. Une nouvelle date est programmée pour l’Orchestre Debout le samedi 30 avril.

P1230364

23h, l’Orchestre Debout laisse place à la Nuit Debout

Les musiciens se dispersent peu à peu, certains décidant de prolonger le moment en jouant de nouveaux airs, d’autres s’échangent leurs contacts. Les spectateurs se mêlent et la place de la République se réorganise en petits groupes. Ici, tous les modes d’expression sont les bienvenus : la parole, la lecture (vente de livres), la musique, la photographie, l’art, la cuisine,… Inutile d’être un orateur pour participer à l’événement, la simple présence et les regards, l’observation, le ressenti ou l’analyse plus approfondie suffisent à communiquer sans clivage. La place est divisée en plusieurs espaces libres d’accès pour, tantôt assister à un spectacle de cracheurs de feux, tantôt commémorer les attentats auprès de la statue, manger, boire, discuter en petit ou plus grand comité ou jouer de la musique.

nuit-3

© Jim Thénardier

“Je viens pour participer aux débats, discuter de choses, apporter un point de vue contradictoire. Je participe à des petites commissions thématiques, je m’intéresse à l’économie, aux questions du travail. La dernière fois, j’ai été intéressé par une réunion sur le fonctionnement des coopératives, un sociologue présentait son livre dans lequel il avait mené une enquête dans plusieurs pays, en Amérique du Sud et en France, pour comparer les expériences et le fonctionnement.”

Léo, architecte et musicien de l’Orchestre Debout

Nous avons tous des choses à dire sur notre société et beaucoup à échanger. Malheureusement, nous nous retrouvons souvent seuls derrière nos écrans, simples spectateurs de l’actualité. Au sein de nos cercles (amis, famille, école,…), il nous arrive de débattre mais le cercle reste fermé. Aujourd’hui, ou plutôt ce soir, le cercle s’ouvre grâce au rassemblement de “Nuit Debout”. Rendez-vous donc à la prochaine Nuit Debout qui se poursuit ou au prochain événement musical. Le 7 et 8 mai, la Nuit Debout appel à un rassemblement international.

Le cracheur de feu s'apprêtant à cracher

Des cracheurs de feu ont proposé un spectacle après le concert

Entrez en immersion dans l’orchestre en exclusivité avec Radio VL.

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneActualitéSport

    « Super League » : football et féodalité au temps des rois capétiens

    À la uneFranceReportages

    Une nouvelle manifestation « Paris pour la liberté »

    À la uneActualité

    L’actrice Helen McCrory est décédée à 52 ans

    Actualité

    Alexandre Goodarzy : sa prise d'otage en Irak et son engagement auprès des chrétiens d'Orient

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux