À la uneActualitéFrancePolitiqueSociété

Taxe Redbull, saison 2 : Député de Toulouse veut augmenter la canette de 33 centimes

Après avoir été retoqué par le Conseil constitutionnel l’année dernière, le sujet sur la taxe des boissons énergisantes est de retour à l’Assemblée nationale. La Commission des affaires sociales a approuvé mardi soir un nouvel amendement, déposé par Gérard Bapt, député PS de Toulouse (Haute-Garonne), dans le cadre de l’examen du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2014.

Depuis 2012, Redbull, Monster et autres Burn sont source de polémique pour les députés nationaux. Un an après, Gérard Bapt est revenu à la charge avec de nouveaux éléments sanitaires à faire valoir devant le Conseil constitutionnel. Le député a présenté les conclusions du rapport du 1er octobre de l’agence de sécurité sanitaire (Anses), ce mardi soir, à l’Assemblée nationale, qui détaille les risques des boissons énergisantes en termes de santé public.

Le document présente « de nombreux événements indésirables graves, d’ordres cardiologiques ou neurologiques ». « Il y a un an, on connaissait surtout les risques des boissons énergisantes quand leur consommation était associée à celle d’alcool ou de stupéfiants. Aujourd’hui, on connaît les risques d’une consommation de ces boissons seules », constate le document de l’agence sanitaire.

Pour Gerard Bapt, il est donc nécessaire de taxer les boissons dites énergisantes, de façon à «dissuader le consommateur (souvent des adolescents) de consommer à l’excès ce type de boissons riches en caféine et/ou en taurine». La nouvelle taxe s’élèverait à 100 euros par hectolitre, soit 33 centimes par ­canette. C’est deux fois plus que la version finale proposée l’année dernière par le député socialiste et retoquée par le Conseil Constitutionnel. Cette nouvelle recette viendrait financer l’Assurance-maladie.

En France, environ 40 millions de litres de boissons énergisantes sont consommés chaque année.

Malgré des arguments convaincants, le député de Toulouse n’est pas certain que l’amendement soit accepté puisqu’il doit encore être voté en séance plénière de l’Assemblée nationale, la semaine prochaine. De plus, les élus de droite se sont une nouvelle fois opposés au texte.

La ministre de la santé, Marisol Touraine, s’est d’ailleurs montrée défavorable à ce type de mesures. « Je ne suis pas certaine que les taxes soient systématiquement la bonne manière de procéder, je suis réservée sur leur multiplication», a-t-elle rappelé.

Related posts
À la uneArt / ExpoCultureSexeSociété

« De l’amour » : l’exposition coup de coeur

À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Grease : une série dérivée en développement chez HBO Max

À la uneActualité

Maltraitance Animale : L214 publie une vidéo choc sur le calvaire des veaux

À la uneBrèves

Uber lance Uber Pet pour voyage avec son animal de compagnie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux