La nouvelle année est toujours signe de bonnes résolutions. Malheureusement, on ne les tient que rarement au cours des 365 nouveaux jours. Voici les intentions les plus célèbres que tout le monde prend sans jamais les tenir !

1. Courir tous les jours

Un classique, mais on sait très bien qu’on ne la tient jamais longtemps celle-ci. Après Noël et le nouvel an, c’est ce qu’on se dit: que courir nous fera du bien. Et puis la course, c’est bon pour l’endurance cardiaque et les jambes ! Mais voilà, quand on voit le temps qu’il fait dehors (et oui, c’est l’hiver), on se dit qu’il faut mieux regarder une série.

2. S’inscrire à la salle et y aller minimum deux fois par semaine

Au même titre que la course. Les plus courageux réussissent à s’y inscrire…Pour au final y aller une fois deux semaines plus tard et y rester 30 min.

3. Arrêter de boire

Cette résolution concerne ceux qui sont un peu trop portés sur la bouteille. Après la cuite du nouvel an qui passe très mal, on se dit qu’il faut arrêter. Malheureusement, vos potes contrairement à vous, s’en fichent et continuent. Pris dans le mouvement, cette résolution s’envolera donc à la prochaine soirée que vous ferez.

4. Arrêter de fumer

Si vous n’avez pas réussi le mois sans tabac, reste la résolution de la nouvelle année. Seulement, celle-ci tout le monde sait très bien que personne ne la tiendra. Ah ! Addiction quand tu nous tiens !

5. Moins sortir

Que ça soit en semaine ou en week-end, ne changera rien au fêtard que vous êtes. En revanche, de rentrer bourré à 4h du matin alors que vous vous levez à 7h pour le travail, si. La résolution de la nouvelle année est trop tentante  pas vrai ? Rassurez, il y aura toujours vos potes pour vite vous faire oublier cette bonne résolution.

6. J’évite de me coucher trop tard le soir

Même avec la meilleure volonté du monde, l’appel des séries, films ou animés sera toujours plus fort

7. J’appelle plus souvent ma famille

« Je n’ai pas le temps ». La bonne excuse qui fait que jamais vous ne tiendrez cette résolution !

8. Je me cultive

Une exposition, un classique littéraire, apprendre une langue étrangère…Tant de beaux projets ! Et si peu d’occasions…Ah non en fait, juste qu’on a tous pas le temps pour ça.

9. Arrêter de manger gras trop souvent

« Un petit kebab de temps en temps ça fait pas de mal. » Avec cette phrase, on peut y aller, maximum 3 fois par mois. On sait que c’est mal, mais vu que c’est bon, on y va quand même.

10. Arrêter le surplus de sucre

C’est comme le gras et c’est même encore pire. Vu que du sucre, on en trouve partout, c’est mission impossible.

11. Arrêter de se ronger les ongles

« Arrête de te ronger les ongles, tu les abîmes ». Soit c’est votre copain ou copine, soit votre mère qui vous le dit. A la rigueur ça vous traversera l’esprit durant les fêtes mais jamais vous allez tenir bon.

12. Je fais un régime

Après les fêtes, cela vous vient forcément à l’esprit. Mais puisque tout le monde vous dit que vous n’en avez pas besoin, pourquoi le faire ?

13. J’arrête de me plaindre

« J’y arriverais jamais de toute façon. » Vous voyez ? Ça aussi c’est râler. Perdu !

14. Moins dépenser

« C’est bon, ce sont les soldes ! » C’est justement à ce moment-là que vous dépensez trop.

15. Je serais plus écolo

Même si vous en avez l’intention, tant que ce n’est pas un réflexe, ça ne marchera pas.

16. Faire une bonne action de temps en temps

Pareil. On y pense quand on a aucune occasion et on oublie quand c’est le moment.

17. Je ne serais plus en retard

Pour ceux et celles qui sont tout le temps en retard: même si vous le voulez vraiment, il y aura toujours quelque chose pour vous retarder.

18. Moins traîner sur les réseaux sociaux et lire plutôt un bon livre

Non ! Pas de livre tant que vous n’aurez pas vu l’intégralité des publications de la journée sur tous les réseaux sociaux. C’est un devoir de citoyen.

19. Diminuer les écrans (jeux vidéo, télé)

Trop difficile cette résolution pour la génération tablette: les 2000. Et encore plus pour les geeks !

20. Rester zen en toute situation

Même quand on essaye, on n’y arrive pas, nous les angoissés chroniques.