À la uneActualitéFranceSport

Tour de France 2020 : Démonstration de Marc Hirshi, vainqueur de la 12e étape

Le Suisse Marc Hirshi (Sunweb) a remporté en solitaire la 12e etape du Tour de France entre Chauvigny et Sarran Corrèze. Pas inquiété, Primoz Rolgic est toujours en jaune.

Après être passé tout proche de la victoire à Laruns, Marc Hirshi s’est imposé haut la main dans la 12e étape entre Chauvigny et Sarran Corrèze. À seulement 22 ans, il remporte sa première victoire sur le Tour de France grâce à un coup de force dans le col du Suc au May à 28km de l’arrivée. En prenant tous les risques dans la descente, le Suisse n’a laissé aucune chance à ses poursuivants dans cette étape accidentée. À noter la seconde place de Pierre Rolland (B&B Hotels-Vital Concept) arrivé 47 secondes plus tard. Du côté des leaders, rien à signaler. Primoz Rolgic est toujours maillot jaune après une journée calme avant la grosse étape de demain au Puy Mary Cantal.

À lire également : Quelles initiatives pour réduire l’impact écologique du Tour de France ?

Une histoire d’échappée

Cette 12e étape avec la longue descente vers Sarran a donné des idées aux baroudeurs. L’imprévisible Peter Sagan (Bora Hansgrohe) avait bien envie de prendre des points pour la lutte au maillot vert contre Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step). Mais visiblement, le peloton ne voulait pas permettre au Slovaque d’aller à l’avant. Au kilomètre 8, Imanol Erviti (Movistar), de Luis Leon Sanchez (Astana), de Nils Politt (Israël Start-up Nation) et de Maximilian Walscheid (NTT) ont réussi à prendre de la distance avec le peloton. Ils ont été rejoints 40 kilomètres plus tard par les deux coureurs Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Mathieu Burgaudeau (Total-Direct Energie). Les six coureurs roulent fort sous l’impulsion d’un Kasper Asgreen pour éviter d’être repris. Derrière c’est la Bora-Hansgrohe qui tente d’emmener Sagan à Sarran estimant avoir les jambes pour gravir la dernière difficulté du jour. À noter les hommages du regretté Raymond Poulidor lors du passage des coureurs à Saint-Léonard-de-Noblat, sa commune d’origine.

Et celui de l’ancien président Jacques Chirac, natif de Sarran. Le coureurs du Tour de France ont pu apercevoir une fresque géante et éphémère représentant l’ancien chef de l’Etat réalisée dans un pré de la commune de Treignac, à l’initiative du département de la Corrèze

Le panache d’Hirshi

L’aventure des six échappées a pris fin au pied de la Croix de Pey malgré la résistance d’Erviti et Asgreen. Le peloton s’est reformé, mais pas pour longtemps. L’équipe Sunweb décide d’attaquer ses trois coureurs Marc Hirschi, Tiesj Benoot et Soren Kragh Andersen (Sunweb) accompagné par Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), Marc Soler (Movistar), Quentin Pacher (B&B Hotels-Vital Concept). Le groupe de tête multiplie les attaques à l’avant pour se détacher réellement du peloton, mais un coureur va placer une attaque monstrueuse dans le col du Suc au May c’est Marc Hirschi (Sunweb). Bien lancé par ses deux coéquipiers, le Suisse se retrouve seul contre tous avant d’aborder une longue descente vers Sarran. Si Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) à tenté sa chance pour le rejoindre, Hirshi était trop fort. Le classement des favoris reste inchangé en attendant la route du Puy Mary demain où à coup sur la bataille va être rudes entre les leaders.

Crédit : B.Papon / L’Equipe

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

Pour Bound for Glory 2021, Impact Wrestling sort le grand jeu

À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux