À la uneActualitéInternational

Une médecin responsable de la décapitation d’un nouveau-né suspendue

Une obstétricienne a été suspendue par un tribunal écossais, au mois de mai dernier. Elle est accusée d’être à l’origine de la mort d’un nouveau-né, décapité au cours de sa naissance.

C’est une histoire terrifiante. Fin mai dernier, une médecin obstétricienne était suspendue par un tribunal écossais. La raison ? Elle est impliquée dans une sombre affaire de mort accidentelle d’un nouveau né. Les faits remontent à 2014. Une femme trentenaire enceinte de plusieurs mois s’est présentée à l’hôpital pour un accouchement prématuré, à Dundee, dans le Nord-Est de l’Écosse. Rien ne s’est passé comme prévu : le bébé est arrivé les pieds en avant, rendant très difficile l’intervention.

“Une succession d’éléments”

Très vite, la situation empire : d’après The Guardian, la mère était en souffrance et retenue par les soignants de tout mouvement. La médecin, elle, continuait de tirer sur les jambes du bébé. Il en est ressorti décapité. D’après le tribunal, une césarienne avait été envisagée, mais la praticienne a jugé l’intervention trop dangereuse pour la mère. Cette dernière a dû finalement être opérée pour retirer la tête de son corps.

Vaishnavy Vilvanathan Laxman, la médecin en question, se dit terriblement désolée, tout en expliquant qu’une césarienne aurait tué le bébé. Une expertise menée par le tribunal a conclu à la mort du bébé avant l’accouchement, qualifiant l’événement “d’incident isolé”. La médecin est en attente de la sanction définitive.

 

About author

Journaliste VL.
Related posts
À la uneMédias

Kem’s fait son grand retour sur Canal+ le 21 décembre

À la uneInsolite

Pourquoi un opérateur mobile a-t-il coupé Internet à un étudiant qui consommait trop ?

À la uneActualitéCinéma

Godzilla vs. Kong : WarnerMedia vs. Netflix

À la uneInsoliteSanté

Islande : l'office de tourisme vous propose de crier un bon coup

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux