À la uneActualitéCulture

Vassily Kandinsky : L’envers du figuratif

Né le 16 décembre 1866 à Moscou et mort le 13 décembre 1944, Vassily Kandinsky est considéré comme étant à l’origine de la première oeuvre non figurative de l’histoire de l’art moderne, le plaçant au rang de fondateur de l’art abstrait. 

Essentiellement guidé par ses thèmes de prédilection qui sont la culture populaire et les paysages, c’est indéniablement à partir de 1908 – lors de son arrivée en Allemagne – que le peintre traite ses toiles d’une manière de plus en plus abstraite, notamment grâce à l’autonomie croissante des couleurs. Malgré son détachement significatif de l’art figuratif, Kandinsky se délie de la peinture pendant la guerre pour se consacrer à l’écriture. Si bien qu’il rédige un livre sur le matérialisme dans l’art qui sera publié en 1926 : Point en ligne sur plan. En 1927, suite à la perte de sa nationalité Allemande, il s’installe à Paris, pour devenir un citoyen Français en 1939.

2A03858

Le dernier jugement

Parmi ses nombreuses oeuvres, certaines persistent à être vues comme des piliers de l’art abstrait. On pense notamment au “Jugement dernier” (1912). Même si cette forme d’art apparaît comme une nouveauté notable, elle engendre de fait de nouvelles techniques extrêmement intéressantes. Que l’on songe simplement à la technique de peinture sous verre, consistant à peindre au revers d’un support en verre lisse ou ondulé. Ce procédé tire ses racines dans l’artisanat, illustrant ainsi parfaitement l’inspiration de Kandinsky débouchant étroitement de la culture populaire. Dans le tableau que nous avons évoqué précédemment, la technique de peinture sous verre autorise l’artiste à commanditer une légion de couleur, dominée fondamentalement par le jaune.

KANDINSKY_COMP_9

Composition IX

Durant ses dernières années à Paris, Kandinsky filtre ses oeuvres en s’inspirant de la biologie, sa composition IX en témoigne pleinement. Même si longuement décriée, cette toile composée de multiples bandes de couleur et de petites formes représentant indéniablement des embryons, consacre l’impulsion imaginative nouvelle du peintre. Cet intérêt pour la biologie représente pour Kandinsky un intérêt de la réalité et de l’existence au-delà du visible, laissant une part importante à la liberté, l’imagination ainsi qu’au rêve.

C’est finalement dans un matérialisme immatériel que le fondateur de l’art abstrait finit ses jours, à Neuilly-sur-Seine, sombrant au sein de ses recherches.

Charles des Portes

Related posts
À la uneActualitéCinémaInsolite

Un cinéma flottant pour l'ouverture de Paris Plage 2020 !

À la uneSéries Tv

Peter Lenkov, showrunner de Magnum et MacGyver, viré par CBS

À la uneActualitéPolitique

Elections présidentielles 2020 : les atouts de Joe Biden, grand favori

À la uneBrèvesMusique

Simony, la comète du rap français que rien n’arrête

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux