À la uneActualitéFrancePolitique

Voeux aux Français : le défi équilibriste d’Emmanuel Macron

A 20 heures, Emmanuel Macron va adresser ses vœux aux Français pour 2019. Dans cette allocution traditionnelle mais importante, le chef de l’Etat va devoir reprendre la main. Un exercice d’équilibriste, après une fin année difficile.

Avant de partir festoyer pour la Saint-Sylvestre, les Français vont se tourner vers l’Elysée. Ce soir, à 20h, le Président de la République va devoir choisir les bons mots pour conclure une année difficile. Fin 2017, Emmanuel Macron voyait en 2018 “l’année de la cohésion de la nation”. Avec l’essor des gilets jaunes, le deuxième semestre lui aura donné tort. Que va dire Emmanuel Macron et sur quel ton ? Poursuivre les réformes tout en écoutant le mécontentement : c’est l’exercice délicat auquel va se livrer le chef de l’Etat pour tenter de redonner de l’élan à son quinquennat.

Montrer qu’il a entendu les “gilets jaunes” tout en maintenant le cap

Depuis le 17 novembre, les Gilets jaunes font l’actualité. Malgré une forte baisse de la mobilisation, ces derniers comptent bien, en 2019, continuer d’afficher leur mécontentement. Lors de son ultime discours de l’année, Emmanuel Macron devra montrer qu’il a entendu cette colère, trois semaines après avoir promis 10 milliards d’euros d’aide en faveur du pouvoir d’achat. S’il doit acter un changement de forme se montrant davantage à l’écoute, le chef de l’Etat va rappeler la nécessité, selon lui, de réformer et affichera le cap qu’il entend suivre, celui qui l’a fait élire en 2017.

Le Président va également devoir aborder la grande concertation nationale qu’il lance début janvier. Un débat inédit de deux mois autour 4 grandes thématiques : l’accompagnement des Français dans la vie quotidienne;  l’évolution du lien entre impôts, dépenses et services publics; la réforme du lien entre l’Etat et les collectivités publiques et la définition d’un citoyen en France en 2019. Un exercice inédit mais dont Emmanuel Macron ne doit pas, ce soir, préempter les résultats. Il doit affirmer, au contraire, qu’ils seront réellement pris en compte pour éviter frustrations et contestations.

Retrouver une stature présidentielle sans être hautain

Le Président de la République s’exprime – ce lundi – pour la troisième fois en un peu plus d’un mois. Face aux gilets jaunes, il avait déjà pris la parole deux fois : le 27 novembre puis le 10 décembre pour une adresse à la Nation. Ce soir, Emmanuel Macron doit retrouver une stature présidentielle en adoptant la bonne distance avec les Français : proche et à l’écoute, sans paraître hautain ou déconnecté. Une re-présidentialisation qu’il a entamé lors de son dernier déplacement au Tchad sur les thèmes  régaliens de la sécurité, de l’ordre et de l’autorité.

Parler de 2019 et ses réformes mais sans crisper

A l’heure actuelle, il reste encore 2 ans et demi à Emmanuel Macron pour réformer et de nombreux dossiers attendent le gouvernement. Les vœux sont, traditionnellement, le moment que le Président choisi pour annoncer le train des réformes de l’année à venir. D’autant plus cette année car nul doute qu’Emmanuel Macron n’aura pas trop envie de revenir sur ces dernières semaines. Parler de l’avenir oui, mais sans crisper.

VL vous liste les dossiers difficiles qui attendent le gouvernement pour cette nouvelle année :

  • La mise en œuvre des mesures annoncés en décembre, comme la hausse de la prime d’activité de 100 euros ;
  • la mise en place du prélèvement à la source (dans les prochains jours)
  • la révision de la loi de 1905 et la question de la laïcité ;
  • la PMA (Procréation Médicalement Assistée) et le projet de loi bioéthique ;
  • la réforme de la fonction publique et la suppression de 120.000 postes ;
  • la réforme de l’assurance-chômage ;
  • la réforme des retraites ;
  • la révision constitutionnelle.

Pour ce dernier discours de l’année 2018, l’habile Emmanuel Macron peut essayer de tirer un profit politique d’un tournant qui lui a été imposé. En espérant que 2019 soit plus calme que 2018, moins coûteuse pour notre économie et moins rude pour notre démocratie.

A LIRE AUSSI :

Macron “inquiétant”, “autoritaire” : au plus bas dans les sondages

Européennes 2019 : Marine Le Pen affaiblie par une liste “gilets jaunes”

About author

Journaliste VL. Directeur du bureau de Lyon.
Related posts
À la uneCultureVoyages

5 destinations pour se faire un long dernier week-end avant la rentrée

À la uneActualitéBuzzFranceInsoliteSociété

Des jeunes escroqués lors de leurs vacances en Croatie, Twitter s'enflamme

À la uneActualitéInternationalPolitiqueSociété

Boris Johnson menace de stopper la libre circulation des personnes

ActualitéCinémaCultureInternational

Le couple Obama produit un documentaire pour Netflix

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux