À la uneSport

WWE Paris – Les Superstars de WWE ont fait leur retour à l’AccorHotels Arena

Ce samedi 30 avril, à l’occasion de la tournée européenne de la promotion, WWE a fait son grand retour en France après trois ans d’absence. C’est à l’AccorHotels Arena de Paris que les plus grandes stars du catch se sont réunis pour le plus grand plaisir des fans présents. Devant plus de 11 000 personnes, venues des quatre coins de la France, les catcheurs de Smackdown ainsi que quelques-uns de Raw ont livré un spectacle mémorable. VL Media était présent à l’événement et vous résume cette folle soirée de catch.

“Le show ? Un pur kiff ! Les fans ont tous joué le jeu. L’ambiance était folle !”, explique Victor, qui ne cache pas son enthousiasme en repensant à la soirée qu’il a vécu samedi. Le jeune homme de 18 ans, passionné de catch depuis sa tendre enfance, n’a pas hésité une seconde à faire le déplacement depuis Besançon pour voir les stars de WWE. Il faut dire que les fans français ont attendu cet événement pendant plus de deux ans. En effet, le show devait avoir lieu à l’origine en mai 2020, mais la crise sanitaire en a décidé autrement. D’abord repoussé en octobre 2020, puis en mai 2021, ce n’est que samedi dernier que WWE a enfin pu poser ses valises sur le sol français. Après plus de deux ans d’attente, les fans étaient donc très impatients de les voir en action, certains ayant leur billet pour l’événement depuis l’annonce de la première date. “Ce qui m’a fait plaisir, c’est de voir le mélange des générations. Des petits enfants de 5-6 ans aux grands-parents de 80 ans qui venaient en couple. J’ai même vu une grand-mère, avec son mari, porter un t-shirt de la Bloodline. Ça m’a rempli de joie”, raconte Auguste, étudiant de 21 ans tout droit venu d’Angers. L’atmosphère fut donc euphorisante ce samedi, et ce, bien avant le show. Arborant fièrement le merchandising de leurs catcheur.euse.s préféré.é.s, des centaines de personnes se sont rassemblées devant l’arène dès la matinée, pour communier ensemble en partageant leur passion.

Butch, le catcheur devenu chouchou du public français

Pour démarrer les hostilités, WWE a mis les petits plats dans les grands. La soirée débuta en effet par le match “triple menace” pour le titre Intercontinental. Le champion, le spécialiste du catch aérien, Ricochet, défendit sa ceinture contre Sami Zayn et le Britannique, Butch, anciennement connu chez WWE comme étant le “Bruiserweight” Pete Dunne. Mais avant la rencontre, Sami Zayn, originaire de Montréal au Canada, a adressé quelques mots en français, pour le moins virulents, au public de l’AccorHotels Arena. Une déclaration au micro coupée par l’arrivée surprise de Butch, pourtant annoncé absent par le Canadien quelques minutes plus tôt. Si Butch a débuté à Smackdown, il y a seulement quelques semaines de cela, le catcheur est devenu très vite la coqueluche de la communauté francophone de WWE. En cause, un gag récurrent de l’un des youtubeurs catch les plus populaires en France, Sturry. Le youtubeur, qui compte plus de 80 000 abonnés sur sa chaîne, a ainsi défié sa communauté à lancer un clapping en l’honneur du catcheur. Si le clapping a eu du mal à prendre pendant l’entrée du catcheur, celui organisé par le commentateur français Philippe Chereau lors de l’entracte, a su mobiliser la foule, tous·tes unis derrière Butch. “J’ai assisté à tous les événements de WWE depuis Lille en 2017 et j’atteste que plus les shows s’enchaînent, plus l’engouement est important. Je suis au contact d’une communauté toujours grandissante, de passionnés de catch sur Youtube et Twitch, et plus que jamais en 2022, j’ai l’impression que nous sommes à un tournant. Comme en témoigne le clapping de la pause, repris par les 11000 personnes présentes à l’AccorHotels Arena, on sent bien que le catch n’est pas qu’un divertissement insolite mais un vrai spectacle fédérateur”, affirme Sturry. Malheureusement pour lui, c’est Ricochet qui conserva son championnat au terme d’un bon match d’ouverture.

Si la foule fut d’emblée conquise par le premier match de la soirée, l’ambiance fut tout aussi électrique pour le match masculin qui suivit. Shinsuke Nakamura fît ainsi son arrivée sous les chants du public, qui reprit en chœur et a cappella sa musique d’entrée. Son adversaire, Gunther, a également été acclamé par les fans assidus de la promotion, qui se souviennent de lui en tant que WALTER du temps où il était une figure emblématique du circuit britannique. Un deuxième match assez brutal entre deux catcheurs très talentueux, qui ne se sont pas ménagés sur le ring. Au final, c’est Gunther qui s’imposa face à l’ancien champion Intercontinental, dans une rencontre marqué par les atémis très puissantes de Gunther sur son adversaire. “C’était un match vraiment plaisant à voir. Gunther est vraiment impressionnant, toujours égal à lui-même. Quant à Shinsuke Nakamura, il s’est vraiment bien défendu et il y a eu une vraie communion entre lui et les fans”, souligne Jordy, venu d’Angoulême pour assister à l’événement.

Lancé par Philippe Chereau, le clapping suivant l’entracte s’est transformé en déclaration d’amour pour Butch par les 11 000 fans présents à l’AccorHotels Arena. Crédit Vidéo: @IamMorgane (Twitter).

Les femmes furent également à l’honneur pour ce live event. Trois matchs féminins étaient présents sur l’affiche, dont deux matchs de championnats. La jeune catcheuse de 27 ans, Aliyah, qui a fait ses débuts à Smackdown en novembre dernier, affronta Shotzi dans le deuxième match de la soirée. Si cette dernière a fait son heel-turn en fin d’année dernière, son énergie et sa personnalité unique ont séduit les fans de l’AccorHotels Arena. Cependant, c’est bel et bien Aliyah qui riva les épaules de son adversaire pour remporter ce combat. Le prochain match féminin vit la championne Charlotte Flair, défendre le championnat féminin de Smackdown contre sa rivale, la “Baddest Woman on the Planet”, Ronda Rousey. Un avant-goût du prochain Premium Live Event de WWE, Wrestlemania Backlash, puisque les deux femmes s’affronteront dans un ‘I Quit match” (la première catcheuse à dire “j’abandonne” perd la rencontre). Si les fans ont d’abord crû à une victoire de Ronda Rousey, l’arbitre ordonna la reprise de la rencontre lorsqu’il constata que le pied de Charlotte Flair fut sur la corde pendant le compte de trois. Cette dernière fit le tombé quelques secondes plus tard sur son adversaire pour remporter le match, non moins sans controverse. Enfin, le dernier match féminin vit les championnes par équipe, Sasha Banks et Naomi, défendre leurs titres contre Natalya et sa partenaire Shayna Baszler. Au terme d’un match qui dépassa les attentes de nombreux fans, les championnes par équipe ont réussi à défendre leurs ceintures avec succès, devant une foule acquise à leur cause.

Mais la plus belle ovation de la soirée fut réservée pour les champions par équipe de Raw, Matt Riddle et son partenaire, la légende des rings, Randy Orton. Celui qui a fêté récemment ses vingt ans de carrière chez WWE a su conquérir, au fil des années, le coeur des fans de catch, peu importe leur génération. “Je pense que mon moment préféré de la soirée, restera l’entrée de RK-Bro. Je n’avais pas ressenti cette énergie depuis longtemps. Toute la génération qui a connu le catch sur NT1 dans les années 2000 a adulé Randy Orton”, souligne Auguste, qui a assisté, samedi, à son troisième live event de WWE. Une équipe très populaire auprès des fans donc, qui affronta les frères Uso, eux champions par équipe de Smackdown. Là aussi, le match est un aperçu de Wrestlemania Backlash puisque les deux équipes s’affronteront dans un match par équipe à six. Après un combat durant lequel l’ambiance dans la salle fut à son paroxysme, ce sont les favoris du public, RK-Bro qui s’imposèrent face à leurs rivaux. On peut également souligner l’accueil du public de l’AccorHotels Arena pour Bobby Lashley. L’ancien champion WWE, qui devait affronter Sheamus lors de l’événement, a finalement battu le partenaire de ce dernier, Ridge Holland.

RK-Bro, Matt Riddle et Randy Orton, ont reçu la plus belle ovation de la soirée avant leur match face aux Usos. Crédit Photo: WWE.

Pour finir, le combat principal de la soirée opposa, le champion incontesté de la promotion, Roman Reigns au guerrier écossais, Drew McIntyre. Le champion, véritable méga-star de WWE, a fait son entrée sous les acclamations du public, malgré son rôle de “chef tribal” hostile à la foule. “Mon moment préféré du show, c’était l’entrée de Roman Reigns. Elle a galvanisé la foule”, affirme Anthony, venu d’Albi dans le département du Tarn spécialement pour l’occasion. Les lumières de la salle se sont focalisées sur l’action sur le ring, permettant au public de l’arène d’être totalement investi dans ce match. Dans une rencontre d’une vingtaine de minutes, le champion incontesté de WWE a su s’imposer face au challenger, conservant ainsi ses deux championnats. Un combat d’une qualité digne d’un match de Premium Live Event, porté par l’intensité de la rivalité qui oppose les deux lutteurs. À la fin de la soirée, le “chef tribal” fit tomber le masque et s’adressa aux fans de l’AccorHotels Arena. Roman Reigns salua la ferveur du public français et conclut son discours d’un “I love you” adressé aux 11 000 personnes présentes dans l’arène.

Wrestlemania Backlash sera diffusé dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 mai 2022 sur le WWE Network, à deux heures du matin heure française. Le show sera commenté en version française par Christophe Agius et Nadir Mohammedi.

Lucas Charpiot
About author

19 ans. Etudiant en troisième année de licence d'anglais option Journalisme. Passionné de catch et de sport automobile.
Related posts
À la uneInternationalMédias

Est-ce que l’Ukraine devra obligatoirement organiser la prochaine édition de l’Eurovision ?

À la uneFrancePolitique

Elisabeth Borne nommée Première ministre

À la uneSéries Tv

L'art du crime : France 2 lance le tournage de la saison 6

À la uneArtBuzzModeMusiquePop & GeekTendances

Après Netflix, le duo Vision Paname sort le tube "Aussi belle qu'une balle" composé par Mirwais producteur de Madonna

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux