À la uneActualitéInternational

Youssef Chahed : un jeune héritier au parcours atypique

Jeune, membre de la famille du chef de l’État, à l’expérience professionnelle originale. Qui est donc Youssef Chahed le nouveau Premier ministre tunisien ?

Le 3 août, une véritable transition générationnelle est advenue dans la politique tunisienne : le président Béji Caïd Essebsi a désigné Youssef Chahed, ministre des Affaires locales du gouvernement sortant comme Premier ministre afin de former un gouvernement d’union nationale. Si les avis divergent à son sujet, force est de constater que l’élection de cet homme engendre nombre de questionnements. 

Un héritier de la modernité

Si Youssef Chahed est le petit fils de Radhia Haddad, militante féministe et première femme députée en Tunisie, il serait aussi membre de la famille du président, lien de parenté plus ou moins éloigné qui n’a pas manqué de susciter des accusations de népotisme. Néanmoins, le Premier ministre aurait assuré à des journalistes n’avoir aucun lien de parenté direct avec Béji Caïd Essebsi : « Ce n’est ni mon beau-père ni mon oncle. J’ai commencé à collaborer avec lui après la révolution, après 2011 », a-t-il déclaré.

Une carrière singulière

Ingénieur agronome, chercheur et universitaire. Diplômé de l’Institut national agronomique de Tunisie en 1998, Youssef Chahed poursuit ses études à l’Institut national agronomique Paris-Grignon en France où il obtient en 1999 un DEA en économie de l’environnement et ressources naturelles. En 2003, il devient doctorant en agroéconomie pour sa thèse « Mesure de l’impact sur le bien-être des réductions tarifaires relatives aux produits agricoles ». Puis, il enseigne cette matière à l’Institut supérieur d’agriculture en France et à l’étranger au titre de professeur visiteur jusqu’en 2009. De plus, il a oeuvré auprès de nombreux organismes internationaux et supervisé des projets agricoles afin de consolider les relations américano-tunisiennes. Il a d’ailleurs travaillé au Foreign Agriculture Tunis à l’ambassade américaine de Tunis, un des principaux leviers de la politique américaine, suscitant nombre de critiques.

Côté politique, c’est dans un contexte post-révolutionnaire que Youssef Chahed fonde le parti politique « Voie du centre » en 2011. Chronologiquement, il rejoint ensuite une coalition de plusieurs partis, contribue à la création Al Joumhouri et rejoint enfin Nidaa Tounès en 2013. Suite à la crise agitant Nidaa Tounès, il est désigné secrétaire d’État à la Pêche en 2015 par le président Béji Caïd Essebsi puis ministre des Affaires locales en 2016.

Enfin un jeune !

Youssef Chahed est enfin « un jeune ». Âgé de 41 ans, il est né le 18 septembre 1975 à Tunis. Si son âge suscite des critiques, le nouveau Premier ministre revendique cependant sa volonté de créer un « gouvernement de compétences de jeunes », tranchant radicalement avec la classe politique tunisienne vieillissante et bénéficiant de la sympathie des deux partis majoritaires aux dernières élections.

Crédit photo à la une : Tunisia’s Prime Minister-designate Youssef Chahed speaks during a news conference after his meeting with Tunisia’s President Beji Caid Essebsi (not pictured) in Tunis, Tunisia August 3, 2016. REUTERS/Zoubeir Souissi – RTSKUWU

Continuez votre lecture
À la uneActualitéCinémaCulture

Linda Hamilton est de retour pour Terminator Dark Fate

À la uneActualitéCinémaCultureFestival

Le Festival de Cannes s'invite à Rennes

À la uneActualitéFrance

Une île de déchets plastiques est visible au large de la Corse

À la uneActualitéCultureInsolitesociétéSociété

L'Etat de Washington a légalisé le compost humain

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux