Hier soir, le monde avait les yeux rivés sur Donald Trump qui a finalement décidé de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien. Les entretiens avec Emmanuel Macron et les avertissements du président iranien n’ont pas permis au président américain de changer de position. Une décision qui entraine d’énormes conséquences, découvrez-les en quelques points.

Les conséquences européennes

  • Les européens restent tout de même dans l’accord. Emmanuel Macron l’a annoncé : les responsables européens regrettent fortement la décision de Donald Trump mais ne lâchent pas pour autant l’affaire.

  • De tous les pays occidentaux, la France est celui qui a le plus à perdre dans le retour des sanctions américaines. L’Iran a récemment commandé 100 Airbus pour 19 milliards de dollars et a signé un contrat avec Total pour l’exploitation du pétrole. Cependant, le président américain a choisi d’interdire une nouvelle fois à toute compagnie traitant avec Téhéran de faire affaire avec son pays.
  • Ce sont surtout les constructeurs automobiles qui risquent d’être le plus touchés par cette situation. Ils réalisent en Iran plus d’une vente sur quatre. Peugeot ainsi que Renault ont déjà engagé respectivement 300 millions d’euros et 660 millions.

Les conséquences internationales

  • Cette décision éloigne encore l’espoir d’une paix durable dans le conflit syrien. Au contraire, cela augmente les risques d’affrontements militaires entre milices iraniennes et soldats occidentaux dont la France fait partie.
  • Le gouvernement israélien, allié des Etats-Unis pourrait décider de frapper ce qui reste des installations nucléaires iraniennes, comme il l’avait plusieurs fois annoncé. Une offensive pourrait prochainement être lancée soit par l’Iran soit par Israël.

A LIRE AUSSI : 5 points pour comprendre facilement le nucléaire iranien

  • L’Iran risque de relancer rapidement son programme nucléaire militaire. Tout cela en commençant par réassembler les centrifugeuses.
  • Le pays fait parti des plus gros producteurs de pétrole au monde. En quittant l’accord, Donald Trump pourrait les empêcher de vendre. Le pétrole devenant plus rare, le prix risque de fortement augmenter et donc de ralentir la croissance mondiale.

https://media.giphy.com/media/acJ6UbGLUB2De/giphy.gif