À la uneSociété

Affaire Adama Traoré : les juges ordonnent une nouvelle expertise confiée à des médecins belges

Près de quatre ans après la mort d’Adama Traoré dans la gendarmerie de Persan dans le Val-d’Oise, sa famille continue de se battre pour faire reconnaître la responsabilité des forces de l’ordre. Une nouvelle expertise médicale en Belgique pourrait peut-être apporter une issue à cette affaire.

Et si c’était finalement en Belgique que l’Affaire Adama Traoré trouvait une issue ? Les trois juges d’instruction ont nommé quatre médecins exerçant dans la région de Bruxelles pour rendre une nouvelle expertise médico-légale afin de déterminer les causes de la mort du jeune homme, le 19 juillet 2016 au sein de la gendarmerie de Persan dans le Val-d’Oise. Cette nouvelle demande d’expertise intervient seulement une semaine après l’audition d’un témoin-clé par les juges, l’homme chez qui Adama Traoré s’était réfugié avant son interpellation.

A lire aussi : Etats-Unis : Assa Traoré reçoit un prix aux BET Awards

Déjà douze rapports médicaux pour l’affaire

C’est un énième rebondissement dans cette affaire, alors que depuis maintenant quatre ans la famille d’Adama Traoré, avec particulièrement sa sœur Assa en tête du mouvement La Vérité pour Adama, tente de faire reconnaître la responsabilité des forces de l’ordre dans la mort du jeune homme. Au total ce sont pas moins de 12 rapports médicaux qui ont été rendus depuis quatre ans, et si toutes concluent à une mort par asphyxie, elles divergent grandement sur les causes de celle-ci. Le dernier rapport qui avait été ordonné par la justice avait blanchi les gendarmes, estimant que le jeune homme avait perdu la vie des suite d’une malformation cardiaque. Selon ce rapport, ce serait l’effort produit par Adama Traoré pendant sa fuite qui aurait causé sa mort. Un nouveau rapport, produit cette fois-ci par des experts sollicités par la famille avait contredit cette version, en privilégiant la thèse de l’asphyxie positionnelle due à l’interpellation du jeune homme par les gendarmes.

L’expertise belge, bonne idée pour les uns, mauvaise pour les autres

Cette bataille d’expertise médicale pourrait donc bel et bien trouver son issue du côté de la Belgique. Les avocats des trois gendarmes mis en cause se sont félicités de cette décision, affirmant que “les médecins belges, qui seront moins soumis à la pression médiatique actuelle qui est maximale, pourront rendre un rapport dans la sérénité”. De l’autre côté, l’avocat de la famille Traoré Me Yassine Bouzrou  ne partage pas vraiment cet avis : « Après avoir sélectionné des médecins français incompétents, les juges d’instruction sont allés chercher des médecins belges incompétents. Aucun des médecins n’est véritablement spécialiste des pathologies en cause dans le dossier. Il existe pourtant deux expertises réalisées par des vrais spécialistes et qui indiquent clairement que le décès d’Adama Traoré a été causé par le plaquage ventral des gendarmes” a-t-il résumé dans les colonnes du Monde, regrettant une technique “qui consiste à faire traîner en longueur la procédure judiciaire dans les affaires mettant en cause les forces de l’ordre”. L’affaire Adama Traoré devrait donc faire encore la Une pendant un moment.

CREDIT PHOTO : AFP

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureMusique

Miley Cyrus annonce la sortie de son nouvel album

À la uneCinémaSéries Tv

La Famille Addams : Tim Burton bientôt à la tête d'une nouvelle version en série

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : Fabienne Carat annonce son départ de la série

À la uneSéries Tv

Le chiffre média du jour : le très fort retour d'Alice Nevers

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux