ActualitéCultureInternational

Au Pérou, le machu picchu est en danger face à la construction d’un aéroport

Un aéroport pourrait bien voir le jour à proximité du site du machu picchu. Un danger pour la conservation de la cité inca.

Résultat de recherche d'images pour "machu picchu"

En 2017 le site a accueilli prés de 1,5 millions de touristes. Avec cet aéroport, le nombre de touristes ne fera qu’augmenter. Cependant l’Unesco avait imposé une limite qui se trouve largement dépassée. Les historiens et les archéologues alertent sur les dommages que cela peut engendrer. Ils avaient déjà signalé que les flux de touristes dégradaient considérablement les ruines du site.La création d’un aéroport ne ferait qu’empirer la situation.

Un projet qui soulève de grands débats

En effet, des bulldozers ont commencé les travaux à proximité de Chinchero. La zone est destinée à accueillir d’ici 2023 des vols directs et réguliers au départ de plusieurs grandes villes d’Amérique latine et des Etats-Unis. Cet aéroport remplacera celui de Cusco par lequel la plupart des touristes arrive actuellement. Ce dernier ne dispose que d’une piste et de peut utiliser que des petits avions. Il ne peut donc pas répondre à la demande.

Cependant cette ville de Chinchero regorge de patrimoines historiques. Autrefois, elle constituait la porte d’entrée de la vallée sacrée des Incas. Sa disparition serait donc un drame.

Natalia Majluf, historienne de l’art péruvien à l’Université de Cambridge, a lancé une pétition contre le nouvel aéroport. Elle affirme que cela changerait le paysage inca.

“Mettre un aéroport ici le détruirait”


“Bâtir un aéroport ici détruirait toute cette zone qui était autrefois le cœur d’une civilisation s’étendant de la Colombie moderne à l’Argentine.”

Natalia Majluf

Toutefois, toute l’économie de la vallée se fonde sur l’agriculture et le tourisme. Si le site est amené à disparaître, les touristes ne viendront plus. Ainsi, ce projet présente un réel paradoxe. Son élaboration permettrait à la région de recevoir plus de touristes mais si le nombre de fréquentation augmente, le machu picchu risquerait d’être davantage dégradé.

A LIRE AUSSI :

 

Related posts
À la uneCinémaCulture

Disney dévoile la bande annonce de La belle et le clochard version live

À la uneActualitéFootSport

Mercato : pourquoi le LOSC réalise un joli coup en signant Renato Sanches ?

À la uneActualitéFranceInternationalPolitiqueSociété

Un accord européen trouvé pour répartir les migrants de "L'Ocean Viking"

À la uneActualitéEconomieFranceModeSociété

« Fashion pact » : quand la tendance semble être au vert

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux