À la uneBasketExpositionsSortiesSport

Basket : L’exposition NBA Crossover pose ses valises à Paris

Les 26, 27 et 28 avril, l’exposition NBA Crossover revient à Paris, à l’espace Léon Cœur Marais. Pour la 3ème édition, c’est le jeune joueur des Atlanta Hawks, John Collins, qui sera l’invité d’honneur.

La NBA débarque à Paris ! Ce week-end, du 26 au 28 avril, l’exposition NBA Crossover prend place au sein de l’espace Léon Cœur Marais, dans le 3ème arrondissement. Dédié à la ligue américaine de basketball et à son impact culturel, cet évènement fête sa 3ème édition. Après Gary Payton et Rip Hamilton, c’est le jeune ailier fort (21 ans) des Atlanta Hawks, John Collins, qui sera présent pendant les 3 jours et qui fera office d’invité d’honneur.

Plus qu’une exposition sur le basketball, ce qui est mis à l’honneur c’est tout ce que représente la NBA en dehors du sport, son impact culturel. NBA Crossover est divisé en 4 parties. Un espace musique, qui permet de découvrir l’importance de ce domaine dans le basket américain. Un espace art, où l’on retrouve plusieurs tableaux à l’effigie des joueurs et franchises NBA. Un espace fashion, où l’on peut voir des maillots et paire de baskets iconiques, ainsi qu’un coin « barber shop ». Enfin, vous pourrez jouer à NBA 2K, célèbre franchise de jeu vidéo de basketball, tester la réalité virtuelle ou gagner des cadeaux en mettant des paniers dans l’espace Entertainment. En plus de tout ceci, de nombreuses animations seront proposées au cours du week-end, avec John Collins bien sûr, mais également avec des médias spécialisés en NBA tels que Trashtalk ou First Team.

Fort impact culturel

« Le but de NBA Crossover, c’est de montrer aux gens la convergence entre la NBA et la culture urbaine » explique Clémence Delahaye, l’organisatrice. « La NBA, ce n’est pas qu’un sport. Il y’a aussi un énorme impact culturel » poursuit-elle. Mais si cet évènement, qu’on retrouve à Paris mais également à Milan et à Londres, a vu le jour, c’est pour développer la NBA ailleurs qu’aux Etats-Unis, comme nous le confirme Clémence Delahaye : « En France, il y’a beaucoup de fans mais peu d’accès pour les matchs ou autres. Ce type d’évènement est fait pour qu’autre part qu’aux Etats-Unis les gens puissent être au plus proche de la NBA. »

Avec ce type d’évènements, la France prend de plus en plus d’importance aux yeux de la NBA, et cela réjouit les connaisseurs comme Duke Tshomba, ancien basketteur et animateur du NBA Crossover : « C’est crucial de développer la NBA ici. La France est une des nations avec le plus grand nombre de fans et de basketteurs, une nation de connaisseurs. Il y’a une véritable culture NBA, et ce type d’évènement est une opportunité énorme. » De plus, l’organisation d’un match de saison régulière le 24 janvier 2020 à Paris, entre les Charlotte Hornets et les Milwaukee Bucks, devrait augmenter l’importance que prend la France pour la démocratisation de la NBA, et son développement mondial.

De nombreux fans étaient présents déjà ce vendredi, et paraissaient très enthousiasmés. « C’est super important de promouvoir cette culture, d’autant plus que ça émerge beaucoup en France. Avec le temps ça va devenir de plus en plus important, le basket américain prend de plus en plus d’ampleur ici » se réjouit Ruben. Également féru de NBA, Reda partage également cet avis : « Un tel évènement c’est positif, ça donne le sentiment d’être regardé et d’exister aux yeux des américains. »

Si vous voulez (re)découvrir la culture NBA, rendez-vous ce week-end au 7 rue Portefoin, dans le 3ème arrondissement de Paris.

About author

Etudiant en école de journalisme
Related posts
À la uneActualitéBrèvesCulturePop & Geek

Marvel : Le tout premier comics vaut plusieurs millions

À la uneActualitéBrèvesBuzzHigh Tech

Les vitres pas si incassables du Cybertruck de Tesla

À la uneActualitéArt / ExpoCulture

Irving Penn donne vie aux natures mortes avec Still Life

À la uneActualitéBrèvesFoot

Le Parc des Princes s’apprête à changer de nom

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux