À la uneActualitéFootSport

Benfica résiste, Valence plie

Hier soir a eu lieu les deux demi-finales aller de la Ligue Europa, au terme d’un match très disputé Benfica a triomphé (2-1) de la Juventus alors que le FC Séville a complètement dominé (2-0) Valence au Sanchez Pizjuan.

Les joueurs de Benfica qui viennent d’être sacré champion du Portugal le week-end dernier ont démarré la rencontre sur les chapeaux de roue, une belle entame de mach récompensé par un but très tôt de Garay (2e), le club de Turin n’arrivant pas à tenir la pression dans les premières minutes.

Mais la Juventus commence à se réveiller au milieu de la première période et Benfica souffre, surtout en seconde période, tactiquement le 4-4-2 de départ proposé par Jorge Jésus ne tient plus les assauts turinois, et le bloc défensif de Benfica cède sur un but de Tevez qui élimine deux défenseurs d’une feinte de frappe avant de tromper Artur (73e) ce but tardif n’est pas représentatif d’une grande domination de la Juve.

Mais Benfica ne s’avoue pas vaincu et sur ses dernières forces, Lima entré à la place de Cardozo à la 63e, foudroie Buffon avec une lourde frappe juste en dessous de la barre transversale. La Juventus continue de pousser face à une équipe Benfiquiste paniqué en défense, mais Artur sauve les siens à la fin d’une parade face à Marchisio qui était tout seul (89e).

Sevilla

Valence impuissant face à la maîtrise Sévillane

Le club valencien avait pourtant très bien démarré la rencontre avec 20 minutes de très grande domination mais sans arriver à concrétiser ses occasions.

Séville punit immédiatement Valence en 3 minutes avec un but qui aurait dû être signalé hors-jeu sur un coup franc tiré par Rakitic et dévié, Mbia ouvre le score avec une talonnade (33e), tout de suite après les sévillans en profitent encore pour doubler la mise avec un but de Bacca (36e).

Les andalous ont ensuite maîtrisé la rencontre en multipliant les occasions sur les buts de Guaita, ils auraient pu le regretter car dans les 10 dernières minutes Valence a eu deux grosses occasions par Jonas d’abord (87e) mais surtout la tête de Vargas qui a touché la barre de Beto (88e).

Benfica et Séville partent avec une bonne option pour la finale, surtout Séville qui n’a pas encaissé de but, la Juventus devra être plus réaliste et accélérer le jeu face à une formation Benfiquiste fébrile en défense, tout est encore à jouer.

 

Related posts
À la uneActualitéInsolite

Insolite : Un silure de 2,43 mètres et 90 kilos péché dans la Seine

À la uneActualitéArt / ExpoCinémaCulture

La comédie musicale "Diana" passera par la case Netflix avant Broadway

À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : L'année du PSG ?

À la uneActualitéFaits Divers

Chevaux mutilés : Mais qui en veut à nos chevaux ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux