Les « French Days » se dérouleront du 27 avril au 1er mai. Comme à l’accoutumée, l’opération permettra de bénéficier des réductions incroyables sur une centaine de produits proposés par 6 entreprises hexagonales.

Boulanger, Cdiscount, Fnac Darty, La Redoute, Rue du Commerce et Showroomprivé ont décidé de créer leur « black Friday » de printemps. Il se déroulera sur internet du 27 avril au 1er mai, ont expliqué les six enseignes dans un communiqué commun.

 

Quel est l’objectif de ces soldes exceptionnelles ?

Nathalie Mesny le dit haut et fort, elle veut un « événement annuel récurrent et attendu ». « L’initiative, c’est précisément l’histoire d’un défi » explique-t-elle dans Paris Match. Pour Annabel Chaussat, directrice marketing et e-commerce de la Fnac-Darty, cet évènement « s’inscrit un mois avant les soldes d’été, dans une période où il est nécessaire de dynamiser le commerce».
Dans le secteur il est vrai que la France a du retard, même si le chiffre d’affaires global du commerce en ligne a bondi de 69%.

Quel est l’intérêt pour les consommateurs ?

Les rabais, rien que les rabais ! Au micro d’Europe, le patron de Cdiscount affirme : « Il y a une opération commune mais chacun est libre de mettre en place les promotions qu’il souhaite ». Il devrait donc y avoir de tout, du mobilier de plein air, les traditionnels habits bien sûr, mais à l’approche de la Coupe du monde de football, le matériel technologique devrait être prisé. Puis pour l’acheteur lambda, les 6 e-entreprises sont d’accord : « Avec Les French Days, le Black Friday à la française, ils souhaitent offrir une expérience client inédite, qui réponde aux nouveaux modes de consommation et les familiarise encore davantage au commerce digital numérique ».

Le black Friday, une mode qui relance les soldes

En novembre dernier, le black Friday avait connu un certain succès. Le panier moyen était en moyenne à 118 , soit 6% de plus que d’habitude. Il est pourtant difficile de savoir si cette nouveauté sera une réussite. Mais les ventes ont bel et bien progressé depuis 2 ans : 30% de mieux depuis 2016.

 

À LIRE AUSSI… Le Black Friday triple les ventes d’armes à feu