À la uneActualitéCultureInternationalMusique

Black Lives Matter : ces artistes qui font entendre leur voix en musique

De Beyonce à Meek Mill en passant par Jorja Smith… ces artistes se sont exprimés en musique pour soutenir le mouvement Black Lives Matter.

La mort de George Floyd, un jeune afro-américain, a déclenché de multiples manifestations aux Etats-Unis, notamment dans les grandes villes du pays. Durant plusieurs semaines, des millions d’Américains sont descendus dans les rues pour protester contre le racisme et les violences policières. Cette vague de contestations, faisant de Black Lives Matter un des mouvements les plus importants de son époque, a rapidement déferlé sur d’autres pays, dont la France.

C’est en musique que certains ont décidé de s’exprimer pour apporter leur soutien. Depuis 2013 et l’émergence du mouvement, un grand nombre d’artistes américains ont tenu à mettre cette lutte au coeur de leurs paroles. Entre Lemonade de Beyoncé, l’album The Life of Pablo de Kanye West ou encore le titre The Otherside of America de Meek Mill, une véritable vague artistique de contestation déferle depuis maintenant plusieurs années. Nous avons aujourd’hui décidé de vous présenter une playlist des derniers sons de ces artistes revendiquant leur identité noire et dénonçant le racisme aux Etats-Unis.

Jorja Smith – By Any Means

Sorti le 29 juillet, le clip de la chanteuse Jorja Smith d’origine britannique, By Any Means est un son engagé s’inspirant de Black Lives Matter. Souhaitant s’impliquer au-delà des réseaux sociaux, la star du r&b anglais a rejoint le label de Jay-Z, Roc Nation, pour une compilation inédite de sons. Leurs bénéfices seront destinés à des associations de soutien aux personnes victimes de crimes racistes et de violences policières. By Any Means n’est donc qu’un premier aperçu de la compilation caritative Reprises.

Lil Baby – The Bigger Picture

Le célèbre rappeur Lil-Baby a passé plusieurs années en prison notamment pour possession et trafic de drogues. Lors de son audition au tribunal, il a avoué avoir été victime de violences policières. “J’ai été dans des prisons où les officiers blancs te contrôlent. J’ai été dans le système judiciaire où un juge blanc te donne un jugement différent que si tu avais été blanc.” Engagé pour Black Lives Matter, il a participé à de nombreuses manifestations. Dans The Bigger Picture, sorti en juin, il évoque son passé et sa lutte. Son clip, sur fond d’images de protestations, dénonce “un système fondamentalement défectueux et raciste“. Ses paroles, comme ces images, délivrent un message fort et réclament justice.

Beyonce – Black Is King

Black Is King, le dernier album visuel de Queen B, sorti il y a seulement quelques jours à déjà fait couler beaucoup d’encre. Signé Disney+, ce long métrage musical a mis à l’honneur des artistes, des cinéastes, des stylistes, coiffeurs africains… un véritable hommage à l’identité noire. Black is King s’inscrit dans l’univers du film Le Roi Lion, qui fêtait son premier anniversaire lors de la sortie de l’album – film pour lequel Beyoncé avait d’ailleurs prêté sa voie dans la bande originale, The Lion King – The Gift. Ce long-métrage, sur fond de morceaux de The Gift, suit lui-aussi les aventures d’un prince. A travers cette glorification de la culture noire, ce projet s’inscrit dans l’actualité du mouvement Black Lives Matter. Cependant, si beaucoup ont félicité ce long travail, les critiques n’ont pas non plus manqué à l’appel, dénonçant par exemple la promotion du “capitalisme noir“.

Meek Mill – Otherside of America

Déjà réputé pour ses engagements, l’artiste Meek Mill est revenu sur le devant de la scène en frappant fort. Dans ce morceau intitulé “Otherside of America“, il a usé du pouvoir des mots et de son talent pour faire entendre sa voix. Dans une Amérique embrasée, son clip reprend les propos de Donald Trump lors de sa campagne en 2016. Sur fond de protestations, Meek Mill évoque les violences policières, le racisme, les inégalités… “l’autre côté de l’Amérique“. Une dure vision des Etats-Unis pourtant bien réelle que Meek Mill a tenu a rappeler.

Stay Woke… Un morceau dans la mouvance de Black Lives Matter

L’expression Woke, apparue dans les mêmes temps que Black Lives Matter désigne un état d’esprit combattif dénonçant le racisme et les injustices. Dans leur morceau Stay Woke sorti en 2018, les artistes Miguel et Meek Mill emploient ce terme pour dénoncer les violences policières. Lors des 18e BET Awards, Meek Mill est monté sur scène, vêtue d’un sweet à l’effigie de xxxTentation, mort dans une fusillade une semaine auparavant. Accompagné de Miguel, leur performance artistique en a marqué plus d’un lors de cette soirée.

Bien d’autres artistes ont rappelé leur engagement, à l’instar d’Eminem, de Kanye West… Ils ont usé de leur talent dans des morceaux toujours plus puissants et poignants. Aux Etats-Unis, ces artistes comme des millions d’Américains, tiennent à rappeler que “la vie des noirs compte“. Ils appellent à la libération, la liberté et la justice.

A lire aussi : BLACK LIVES MATTER : le combat qui divise

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFrance

Direct : Détonation ressentie dans toute l'Île de France

À la uneMédias

Mask Singer : 12 nouveaux costumes pour la saison 2 dès le 17 octobre

À la uneBrèvesSéries Tv

Le Code : France 2 lance le tournage de la nouvelle série des créateurs de Cherif

À la uneSportTennis

Résumé de la 3ème journée de Roland-Garros 2020

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux