À la uneActualitéCulture

Burger Quiz : le grand retour

Burger Quiz

Alain Chabat repart en cuisine ! Celui qui a créé le Burger Quiz en 2001  remet le tablier. C’est TMC qui a annoncé les derniers ingrédients de la recette d’un menu qui devrait être servi au printemps.

 

 

 

« Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans… » L’infinie rengaine chantée par Charles Aznavour s’applique également au Burger Quiz, éphémère diffusion du groupe Canal + de septembre 2001 à juin 2002. 
Une courte vie pour le jeu que l’on pouvait regarder en clair dès 20h05. Ce dernier a marqué les esprits de part son ton décalé, mais aussi par sa prestigieuse équipe d’animateurs. Sans parler des invités.

 

Qu’est-ce que le Burger Quiz ?

Le Burger Quiz est un concept inventé par Abd-el-Kader Aoun et Alain Chabat, qui en a pris la présentation. Produit par la société « Chez Wam », il remplissait la case de l’avant-soirée, aujourd’hui quasiment réservée aux journaux d’actualités. Dans un décor de fast-food, le but était de résoudre les questions farfelues posées par Alain Chabat.  Tout cela constituait le joyeux repas d’une audience estimée entre 950 000 et 1,5 millions de téléspectateurs.

Comment y joue-t-on ?

Le principe n’est pas inconnu de tous car, émis l’émission, le concept a été décliné en jeu de société. Tout ceux qui y ont joués savent donc que les points sont distribués en 4 épreuves successives nommées : « Nugget », « Sel ou Poivre », « Menus », et « l’addition ». Que less bonnes réponses valent des Miams, et qu’il en faut 25 pour accéder à la finale.

Pour les autres, deux tables s’opposent. À l’époque où l’humanité ne connaissait que deux sauces, l’équipe « Mayo » affronte l’équipe « Ketchup ». Les points étaient distribués en 4 épreuves :



- « Nugget » , de simples questions auxquelles il faut répondre tour-à-tour grâce à l’une des quatre propositions offertes.


- « Sel ou Poivre ». Ici les représentants des deux sauces s’affrontent sur le critère de la rapidité. Il faut noter que les réponses sont toujours dans l’énoncé de la question.
« Menus », chaque équipe reçoit 3 menus, chaque menu est composé de 6 questions sur une même thématique auxquelles il faut répondre.
« L’addition » est un questionnaire à thèmes. L’addition est encore une manche de rapidité dont chaque bonne réponse vaut de 1 a 4 miams selon les scores en place. Dès qu’une équipe demande à répondre, l’énoncé s’arrête et les derniers indices ne sont pas donné par le présentateur. Si on donne une mauvaise réponse, les points sont donnés aux adversaires.

L’équipe gagnante rejoint alors la finale qui s’appelle « Le Grand Burger de la mort », il s’agit alors de donner les 10 réponses aux 10 questions que le présentateur lance de manière successive. Difficile donc de s’en sortir devant Alain Chabat, qui tentait souvent de compliquer la tâche de l’invité. 

 

Pourquoi il faudra regarder ?

Suivre le retour de ce programme attendu tient de l’évidence pour plusieurs raisons. La première, le jeu va-t-il renaître sous la même formule ? La seconde, comment aura-t-elle vieillie ? La troisième concerne le casting. Si Alain Chabat a ré-endossé la toque du chef, quels cuisiniers l’aideront à remettre au goût du jour les mets si raffinés de l’époque ? Laurent Baffie ? Anne De Petrini ? Kad et Olivier ? Gad Elmaleh ? La question reste posée. Même chose pour les invités, touchera-t-on le haut du panier ? La France des années 2000 va désormais scruter le moindre indice, avec espoir que ce nouvel emballage ne tâche pas l’hamburger original.

À LIRE AUSSI… Cachez ces seins que je ne saurais voir

 

Related posts
À la uneFrancePolitique

Il y a 77 ans, Jean Moulin,figure de la Résistance, fut assassiné

À la uneCinémaCultureSéries Tv

Une série spin-off de The Batman débarque sur HBO Max

À la uneSociété

Affaire Adama Traoré : les juges ordonnent une nouvelle expertise confiée à des médecins belges

À la uneInsolite

Un homme passe 5 ans de trop en prison

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux