À la uneActualitéFrancePolitique

Ces anciennes personnalités politiques reconverties dans le privé

Après les élections législatives de juin 2017, beaucoup de personnalités politiques ont décidé de mettre un terme à leur carrière dans le secteur public.

Nathalie Kosciuko-Morizet

Battue aux législatives en juin 2017, “NKM” s’est récemment reconvertie dans le secteur privé.

C’est à New York, chez Capgemini que la conseillère de Paris a trouvé un point de chute.

Début février, elle a rejoint la première entreprise de services du numérique en France. La polytechnicienne de 44 ans sera en charge de la cyber sécurité des entreprises.

« Elle va diriger l’activité Projet et Consulting de la division Cloud Infrastructure et cyber sécurité du groupe aux Etats-Unis », a détaillé la direction de Capgemini.

François Fillon

En mai dernier, quelques semaines après sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle, François Fillon était déjà à la recherche d’un nouvel emploi. Le 1er septembre dernier, il a fini par trouver un poste dans la finance chez Tikehau capital. Selon Capital, son salaire serait de 300 000 euros annuel (bonus compris) soit 25 000 euros par mois.

En plus de ce poste dans la finance, l’ancien premier ministre a pris la tête, en décembre dernier, de la Commission constructeurs de la Fédération internationale de l’automobile.

Il sera notamment impliqué dans la renégociation de nouveaux Accords Concorde qui régiront la Formule 1 dès la saison 2021.

Le frère de François Fillon est lui-même président de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO).

Pendant un temps, il avait été pressenti pour prendre la relève de Jean Todt à la présidence de la Fédération internationale de l’automobile (FIA). Mais l’ancien patron de l’écurie Ferrari a décidé de briguer un dernier mandat de quatre ans.

Nicolas Sarkozy

Après sa défaite aux primaires de la droite et du centre, l’ancien président de la République a rejoint le conseil d’administration d’AccorHotels où il préside le comité « stratégie internationale ».

« Cette nomination s’inscrit dans la volonté de poursuivre le déploiement de la stratégie du groupe et la promotion des marques AccorHotels sur tous les continents ainsi que du savoir-faire inégalé de la France en matière de tourisme », commente le groupe hôtelier.

Sébastien Bazin, PDG d’AccorHotels, a fait l’éloge de « l’expertise internationale » et la « parfaite connaissance des enjeux géopolitiques mondiaux » de Nicolas Sarkozy.

Thierry Mandon

L’ancien secrétaire d’Etat de François Hollande est devenu le directeur de la publication d’un nouvel hebdomadaire : l’Ebdo.

Il avait décidé de ne pas se représenter aux élections législatives de juin 2017.

A lire aussi : Affaire Wauquiez : il « assume » ses propos et se fait insulter par Nicolas Sarkozy

Related posts
À la uneFrancePolitique

Il y a 77 ans, Jean Moulin,figure de la Résistance, fut assassiné

À la uneCinémaCultureSéries Tv

Une série spin-off de The Batman débarque sur HBO Max

À la uneSociété

Affaire Adama Traoré : les juges ordonnent une nouvelle expertise confiée à des médecins belges

FranceRégions

Quand déguster local est le mot d'ordre : Bienvue Chez Bouron

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux