À la uneActualitéÉtudiantVie Étudiante

C’est le jour J pour Parcoursup : ça va se passer comment ?

Parcoursup vient d’ouvrir ses portes à l’inscription et à la formulation des vœux, une étape cruciale pour le futur de nombreux lycéens et étudiants, y compris en réorientation.

Ils étaient plus de 900 000 à s’être inscrits sur la plateforme Parcoursup en 2020, des centaines de milliers d’élèves de terminale, mais aussi d’étudiants en réorientation, prêts à se lancer dans les études supérieures. Une situation qui peut être stressante pour bon nombre d’entre eux car le choix peut parfois sembler décisif.

Avant la phase d’admission qui se tiendra dès le 2 juin, il y a bien évidemment l’étape de formulation des vœux. Durant celle-ci, chaque élève devra faire le choix entre les milliers de formations proposées. Seulement voilà, le nombre de vœux n’est pas illimité puisque chaque personne aura la possibilité d’exercer 10 vœux de formations maximum. Cependant, pour certaines catégories telles que les classes prépa, les BTS, IUT, certaines licences, il y a la possibilité d’exercer des sous vœux. Ceci vous permettra donc de multiplier vos chances d’intégration dans une formation puisqu’il est possible de réaliser jusqu’à 20 sous vœux. Les voeux sont donc possible jusqu’au 29 mars, et les dossiers pourront être complétés jusqu’au 7 avril.

C’est une étape cruciale comme nous le rappelle Guillaume Ouattara, directeur du pôle éducation et enseignement supérieur chez VL : « les décisions prises vont impacter les 40, 50 prochaines années de leur vie ». A cette occasion, il en a profité pour rappeler que la plateforme exigeait un « certain nombre de règles », de « respecter les calendrier afin de ne pas passer à côté d’une formation et de louper une opportunité ».

Si cette phase de Parcoursup arrive si tôt, c’est pour laisser le temps aux formations de réaliser un tri considérable parmi tous les dossiers, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il faut penser à soigner le sien. De plus, certaines formations exigent des concours afin de les intégrer. Il leur faut donc prendre un certain temps pour gérer ce processus colossal.

Guillaume Ouattara nous a livré quelques conseils qu’il pourrait donner aux futurs étudiants : “Il est important de prendre son temps. Il ne faut pas hésiter à se renseigner longuement sur les formations, à chercher la plus adaptée au parcours professionnel que les élèves envisagent. Il faut également prendre son temps pour écrire sa lettre de motivation et préparer son dossier, chaque élément doit permettre de se démarquer des autres candidats

Il est important de s’écouter car on sait au fond ce que l’on veut

Il a également tenu à rappeler l’importance d’être aidé : “Il faut qu’ils soient accompagnés par leurs proches, par les professeurs de leur établissement. Ils peuvent également se renseigner auprès d’élèves présents actuellement au sein de cette formation“. Enfin, Guillaume Ouattara précise : “Il est important de s’écouter car on sait au fond ce que l’on veut. Il ne faut pas forcément suivre ce que les autres projettent sur nous, ni même se fier aux clichés qui entourent peut-être certaines formations

Enfin, nous vous rappelons que le salon « Your Future » permettra à certains d’y voir plus clair sur leur futur auprès d’écoles et d’entreprises, les 4 et 5 février prochains, au Parc des Princes.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvoir retrouver plus d’informations ici : https://www.your-future.fr/

A lire aussi : Parcoursup 2022 : La plateforme d’orientation a ouvert ses portes

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureMédias

Tu te souviens… du Morning Live ?

ActualitéCinémaCôte d’AzurCulture

10 dates marquantes dans l’histoire du Festival de Cannes

ActualitéVoyages

Destination de rêve : Four Seasons Hotel Megève

À la uneCulturePop & Geek

Tu te souviens … de la Game Boy ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux