À la uneCultureMusique

C’était il y a 30 ans … la mort de Freddie Mercury

Il y a 30 ans, une légende du rock nous quittait. Chanteur à la voix inoubliable, Freddie Mercury décédait tragiquement à l’âge de 45 ans.

Qui ne connaît aucune chanson de Queen ? En effet, même si vous n’avez jamais vraiment écouté ce groupe, vous avez forcément déjà entendu l’un de leurs tubes mythiques. Que ce soit dans les stades de foot ou dans les soirées, certaines chansons de ce groupe se sont véritablement installées dans la culture populaire pour ne plus jamais en sortir.

Si ce groupe fondé en 1970 a connu un tel succès d’ampleur mondiale, c’est évidemment en très grande partie grâce à son chanteur légendaire Freddie Mercury, de son vrai nom Farrokh Bulsara. Né le 5 septembre 1946 à Stone Town dans le protectorat de Zanzibar, ce chanteur au talent inouï a permis à son groupe de se créer une réputation exceptionnelle. Atteint du sida, il décédera tragiquement le 24 novembre 1991 des suites d’une pneumonie. Il sera ensuite officiellement reconnu comme l’une des toutes premières victimes du sida.

Une voix inoubliable et remplie d’émotion.. Retour sur le parcours d’une icône de la musique.

Un talent musical hors-norme

Dès sa plus tendre enfance, le jeune Farrokh Bulsara développe une véritable passion pour la musique mais aussi des facilités scolaires remarquables. Alors qu’il a seulement 7 ans, ses parents l’envoient faire sa scolarité en Inde, au sein de la St. Peter’s Boys School à Panchgani, une école extrêmement réputée. Au sein ce prestigieux établissement, Farrokh qui se fait surnomer ” Freddie ” va très vite se faire remarquer pour ses performances en sport mais surtout pour ses très bon résultats en musique.

Justement, le principal de l’école en Inde va même proposer à ses parents de lui payer des études de musique, un conseil qu’ils vont accepter et qui permettra à Freddie de se perfectionner dans ce domaine. En effet, le futur roi du rock ‘n’ roll va notamment pouvoir apprendre le piano et développer ses talents de chanteur à la chorale. En 1958, Freddie va intégrer son tout premier groupe de musique en tant que pianiste et il progressera très rapidement dans cet instrument, jusqu’à atteindre le grade 4, un niveau très élevé.

Queen, les débuts d’un groupe légendaire

Avant d’intégrer ce qui deviendra plus tard l’un des groupes majeurs de l’histoire du rock, notre cher Freddie va tout d’abord tenter de gravir les échelons en intégrant plusieurs petits groupes. L’un d’entre eux est originaire de Liverpool et se nomme Ibex. Justement, c’est à ses côtés que le jeune Farrokh alors âgé de 22 ans va faire sa toute première apparition sur scène en tant que chanteur, le 23 août 1969.

Cependant, la dynamique du groupe va progressivement se tasser et Freddie rejoindra ensuite le groupe Sour Milk See avec qui il enchaînera les représentations.

Pour les débuts avec le groupe mythique Queen, il faudra attendre novembre 1970. Après la séparation de Sour Milk See due à des problèmes dans les relations, Farrokh intégrera finalement le groupe qui l’a toujours fait rêver : Smile. De son propre chef, il rebaptisera ensuite le groupe Queen, un groupe londonien où figurait aussi le guitariste Brian May, le batteur Roger Taylor mais aussi le bassiste John Deacon venu un peu plus tard. Le début d’une très belle histoire.

Une voix somptueuse

Freddie Mercury est l’un de ces chanteurs capable d’emmener son groupe dans une autre dimension, grâce à son timbre de voix phénoménal. A l’instar d’un Bruce Dickinson avec Iron Maiden ou Klaus Meine avec Scorpions, Freddie possédait cette voix unique et cette interprétation qui offrait une couleur particulière à son groupe. Une voix qui touche les âmes, qui émeut et qui permet à son groupe de sortir du lot.

Avec ce mélange de mélancolie et de puissance, la voix de Freddy Mercury nous transporte et nous fait vibrer. Une véritable perle rare.

La force de Queen, c’est cette capacité à traverser les générations avec des tubes qui ne vieillissent pas. Si la musique de Queen n’est évidemment plus à la mode actuellement, elle parviendra toujours à toucher et émouvoir de jeunes adolescents malgré son ancienneté. Un phénomène du en grande partie au talent de son chanteur mais aussi à ses mélodies sublimes et terriblement efficaces qui traversent le temps.

Une vie intense et tragique

Freddie Mercury était un très grand fêtard qui savait apprécier la vie et qui se laissait souvent aller dans des excès. A la fin des années 70, le groupe Queen est connu pour organiser des soirées très agitées, où règne le sexe, le champagne et la consommation de cocaïne à outrance. Des soirées à succès où le chanteur va se lâcher totalement sans réfréner sa consommation de drogue, parfois en compagnie d’Andy Warhol ou même Michael Jackson. Dans le même temps, Freddie vit avec une homosexualité qu’il n’assume pas complètement et qui complique sa vie. Les excès en tout genre lui permettent donc de fuir la réalité et d’oublier cette honte qui le ronge profondément.

Néanmoins, la vie intense et la frénésie de Freddy vont malheureusement être menacées bien trop tôt par une terrible maladie : le sida. A partir de 1987, le chanteur de Queen prend conscience qu’il est malade et ressent ses premiers symptômes, une maladie qui va particulièrement l’affaiblir. De plus, le chanteur n’avertira pas de suite le public sur son état de santé, mais l’annoncera seulement la veille de sa mort.

” À la suite d’importantes conjectures parues dans la presse ces deux dernières semaines, je souhaite confirmer que j’ai été testé positif au VIH et que je suis atteint du sida. J’ai jugé correct de garder secrète cette information jusqu’à ce jour afin de préserver la vie privée de mon entourage. “

Déclaration de Freddie Mercury la veille de son décès, le 23 novembre 1991

Atteint également d’une terrible pneumonie, ses défenses immunitaires vont donc nettement s’affaiblir et le chanteur décèdera le 24 novembre 1991.

Freddie Mercury avait-il honte d’être porteur du sida ? Selon certains, ce serait l’une des raisons pour lesquelles il aurait souhaité cacher sa maladie. Cependant, d’autres ont choisi de le critiquer en lui reprochant cette attitude. Selon eux, en communiquant sur ce virus, le chanteur aurait pu aider à sensibiliser la population et pourquoi pas permettre de collecter des fonds pour vaincre cette maladie. Un virus dévastateur ayant provoqué la mort d’au moins 32 millions de personnes en 1981.

Un virus qui nous aura dérobé l’une des plus grandes légendes de la musique..

A lire aussi : Rap français : nouvel album de Ninho le 3 décembre

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux