Covid19: Emmanuel Macron se prononcera lundi à 20h. Prolongation du confinement au-delà du 15 avril. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneSport

Chaises musicales

Rafael Benitez, l’intérimaire vainqueur de la Ligue Europa, qui s’en va de Chelsea. Carlo Ancelotti, champion de France avec le Paris Saint-Germain version pétrodollars qui annonce haut et fort son envie de départ. Et, José Mourinho, dont l’aventure madrilène commencée à l’intersaison 2010-2011 a connu son épilogue lundi dernier lors d’une conférence de presse du président du Real Madrid, Florentino Pérez. Chronique d’un probable triangle -dont l’amour du club n’est pas le symbole- à coup de déclarations, dérapages et retour aux sources.

Ciao Carlo ! 

CARLO ANCELOTTI VEUT QUITTER LE PSG

Un jour, Carlo Ancelotti, principal bâtisseur du premier titre de champion de France du PSG avait déclaré “Le Real, ça ne se refuse pas” au moment où les envies de retour en Angleterre de José Mourinho se faisaient de plus en plus crédibles. Quelques mois plus tard, un titre dans la poche, et une situation qui s’est décantée, Ancelotti assume la décision que tout le monde attendait. Il veut partir. Le sentiment de la tâche accomplie avec l’accession attendue du Paris Saint-Germain veston qatari au sommet du football hexagonal, le technicien italien veut réaliser son rêve, à savoir entrainer le Real Madrid. Les propriétaires du club de la capitale ont beau tenter de le retenir contre son gré, l’issue parait déjà connue d’avance. Même si il reste un an de contrat à Carlo Ancelotti, on sait par expérience que retenir un joueur, ou un entraineur dans le cas présent, n’est pas forcément bon pour la suite du club même si l’on ne doute pas du professionnalisme de l’Italien.

Merci monsieur Benitez, par ici la sortie

bene

Au moment de prendre les rênes de Chelsea en novembre dernier à la suite d’une défaite à Turin (0-3) du club londonien, Rafael Benitez connaissait les règles. Il finissait la saison en attendant que le système Chelsea, sorte de moulin à entraineurs, se remette en place et qu’un nouvel entraineur soit trouvé. Six mois plus tard, une Ligue Europa et une qualification pour la prochaine Ligue des Champions dans la poche, le technicien espagnol s’en est donc allé. Son successeur semble déjà trouvé en la personne de José Mourinho. Mais pour relier ce fameux triangle, il ne fallait plus qu’une approche du PSG vers Benitez. Voilà qui est fait. L’ancien entraineur de Liverpool ou encore de l’Inter Milan serait dans la short-list des dirigeants qataris pour remplacer Carlo Ancelotti dans le cas où celui ci partirait au Real. En 47 matches chez les Blues, et près de 60 % de victoires, Rafa Benitez a montré que son passage à l’Inter n’était qu’un accident, et qu’il restait malgré tout un grand entraineur. Assez prestigieux pour rejoindre la galaxie PSG ?

Mourinho will be back

917471-15245553-640-360

La cinquantaine toute fraiche, José Mourinho ne cesse de le proclamer à chaque micro devant la bouche. Il veut revenir en Angleterre. Son rêve était Manchester United, mais le club mancunien lui a préféré David Moyes pour suppléer Sir Alex Ferguson. Histoire de s’éviter les dérapages incontrôlés. Son avenir au Real scellé, son retour à Chelsea semble acté. L’entraineur portugais y avait officié entre 2004 et 2007 remportant deux championnats d’Angleterre notamment et mettant sur pieds le projet Abramovitch. Le PSG a bien tenté de l’approcher, mais lui préfère l’Angleterre. Au jour d’aujourd’hui, Mourinho reste l’entraineur de l’histoire de la Premier League a avoir obtenu le plus de points en une saison, 95, en 2004-2005. Il connait la maison, et ses rouages. Les tabloïds anglais raffolent de ses frasques et de ses sorties médiatiques.

Le tableau semble tout tracé, et le schéma est parfait. Un scénario ficelé, excepté pour Rafa Benitez dont l’arrivée à Paris reste peu probable, la liaison parait crédible. La partie des chaises musicales est lancée, mais selon les règles, l’un se retrouvera sans poste. Dans la triade PSG-Real-Chelsea, se pourrait bien être l’Espagnol, quoi que, le football est un univers imprévisible.

Related posts
À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Self Made, d'après la vie de Madame C.J. Walker

À la uneFranceMédias

Tous en cuisine ! : le carton de M6 en plein confinement

À la uneBons Plans

Delta Festival : Les inscriptions en ligne pour les bénévoles sont ouvertes

À la uneBrèvesSéries Tv

Dr Doogie : un reboot en préparation pour Disney+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux