Chaque jeudi dans « A Votre Santé » sur VL (19h-20h), Gilles Payet, sophrologue scolaire, répond aux questions de Sabrina Perquis et conseille les jeunes dans leur quotidien (gestion du stress, confiance en soi, sommeil…). 

Sabrina Perquis : Aujourd’hui Gilles, vous restez dans le thème du jour, la fatigue hivernale. Avec des exercices sophro pour nous aider à traverser ces pertes d’énergie et parfois de moral.

Gilles Payet : Oui Sabrina et vous avez largement abordé le sujet dans cette émission. C’est vrai que dans cette période où le temps est gris, où on manque de lumière, où le froid met à rude épreuve notre résistance physique mais aussi parfois psychique il faut mettre en place des stratégies pour traverser sans trop de bobo cette période particulière de l’année. Et c’est particulièrement important pour les étudiants qui doivent après la pause des fêtes reprendre le chemin du travail.

Sabrina Perquis : Alors côté sophro qu’est-ce que l’on peut mettre en place comme exercice ?

Gilles Payet : Si vous êtes étudiant et que vous enchaînez de longues périodes de travail – je pense à plusieurs clients en études de médecine et en classes prépa que j’accompagne actuellement. Leur quotidien est fait d’une dizaine d’heures de travail. Et l’enjeu de garder toute leur énergie est vitale. J’ai conçu pour eux plusieurs exercices. Le premier est un exercice de sieste éclair que vous pouvez faire dès que vous avez un coup de barre. Si vous bossez à la bibliothèque lorsque cela vous arrive je vous suggère l’exercice suivant.

Posez vos deux bras sur la table de travail. Puis votre front sur vos bras. Fermez les yeux et prenez plusieurs inspirations lentes et profondes et avec l’idée qu’à chaque respiration vous relâchez l’ensemble de votre corps. Vous inspirez lentement et profondément, puis vous expirez en lâchant prise, en laissant glisser toute votre fatigue, comme si elle s’échappait de votre corps, comme si elle tombait de votre corps. Et vous vous abandonnez à ce sentiment agréable, relaxant.

Et en faisant l’exercice 2 minutes -3 minutes – ou plus selon le plaisir que vous avez à le faire, et bien vous constaterez – l’effet est assez bluffant à chaque fois – vous aurez chassé l’essentiel de votre fatigue et que vous serez prêt à reprendre le travail avec les idées claires et une nouvelle énergie.

Sabrina Perquis : Et si l’on est chez soi lorsque la fatigue arrive – ou que l’on se sent un peu « patraque » – quel exercice peut-on faire ?

Gilles Payet : L’avantage d’être chez vous Sabrina, c’est que vous allez pouvoir vous allonger. Et profiter d’une position plus agréable pour faire une relaxation profonde. Et aujourd’hui je voulais partager avec vous un protocole spécifique pour apporter du calme en vous et vous ressourcer.

Je vous invite pour cette relaxation à vous allonger. A prendre une position confortable. La plus confortable pour vous. Vous pouvez si vous le souhaitez alléger la pression dans vos jambes en les surélevant légèrement avec un coussin. Puis une fois que votre position est calée, fermez les yeux. Posez une main sur votre ventre et l’autre main sur votre cage thoracique. Et portez votre attention sur votre respiration. Inspirez lentement et profondément et en expirant prenez conscience de votre corps. Inspirez à nouveau lentement et profondément puis à l’expiration pensez « mon corps est lourd, mon corps est pesant ». Inspirez de nouveau, puis à l’expiration pensez « mon corps est tout chaud » en essayant de ressentir la chaleur dans toutes les parties de votre corps. Inspirez, puis en expirant, pensez « mon cœur bat lentement et harmonieusement ». Puis à l’expiration suivante, pensez « mes poumons fonctionnent au maximum de leur capacité et diffusent dans mon corps l’oxygène dont j’ai besoin ». Vous pouvez terminer l’exercice en visualisation votre fonction digestive ou encore votre circulation sanguine qui nourrit toutes les parties de votre corps en oxygène et en éléments essentiels à votre bonne santé.

Voilà l’exercice est maintenant terminé, vous pouvez rouvrir les yeux et reprendre progressivement un état de conscience plus actif.