Sport

Giroud, l’éternel rebond

Le retour de la surprise du chef ! Alors que certains critiquent parfois Didier Deschamps pour ses choix parfois trop sages et ses manques de prise de risque, il est peu dire que celui-ci a fait taire ses détracteurs de bien belle manière au cours des deux dernières années. D’abord en prenant de court bon nombre de supporters en rappelant Karim Benzema pour l’Euro 2021 et, si l’Euro fut un échec pour les Bleus, le retour de Benzema fut une belle réussite et il a réussi à reconquérir tout un public plutôt réticent à l’idée de le revoir avec la tunique bleue sur les épaules.

Un fauteuil pour 2

Mais cette arrivée s’est faite au dépend d’un départ. Et c’est Olivier Giroud, indétrônable sélectionné depuis que Didier Deschamps a pris les rênes de l’équipe de France, qui en a fait les frais. A 35 ans, plus personne n’imaginait revoir Olivier Giroud chez les Bleus, même si celui-ci avait toujours refusé d’annoncer sa retraite internationale et que Didier Deschamps laissait entendre que la porte était toujours ouverte pour l’ancien Montpelliérain. Mais tout le monde ne voyait guère derrière ces formules de langue de bois qu’une manière polie de dire que Giroud était fini. 

Et pourtant, Karim Benzema blessé et absent pour les deux prochains matches de la France, deux amicaux face à la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud, Olivier Giroud a été rappelé, entretenant donc là son histoire d’amour contrariée avec l’équipe de France. La route pour la Coupe du Monde au Qatar est toutefois loin d’être tracée pour Olivier Giroud, alors que la France devra défendre son titre et qu’elle sera fort logiquement l’une des grandes favorites de la compétition, les bookmakers la plaçant en deuxième position juste derrière le Brésil, mais ce ne serait pas la première fois que Giroud surprend son monde.

De doublure à titulaire

C’est bien Laurent Blanc qui a fait appel à lui pour la première fois à l’automne 2011, mais il est alors barré par … Karim Benzema, déjà, et se contente donc d’un rôle de doublure. Ce n’est qu’après l’arrivée de Deschamps et l’exclusion de Benzema suite à l’affaire de la sextape que Giroud va devenir un titulaire indiscutable avec les Bleus. Et bien qu’il fasse partie du club très fermé des Centenaires, avec 110 sélections au compteur, et qu’il est le deuxième meilleur buteur des Bleus, avec 46 buts, soit seulement 5 de moins que Thierry Henry, il aura passé à peu près toute sa carrière avec l’équipe de France à être critiqué pour son soi-disant manque de rendement, mais Giroud aura pourtant toujours répondu présent sur un terrain et ses statistiques parlent pour lui.

Devenu titulaire à la pointe de l’attaque française avant l’Euro 2016, où il réussira une belle compétition, il sera ensuite critiqué en 2017 et beaucoup seront à réclamer le retour de Benzema, qui enchaîne les buts avec le Real Madrid alors que Giroud joue peu et ne marque presque plus avec Arsenal. Il marquera pourtant des buts importants lors de la phase de qualifications à la Coupe du Monde 2018, et même deviendra le premier joueur à inscrire un triplé en Bleu depuis David Trezeguet en 2000 lors d’un amical face au Paraguay.

Du zénith au néant

Viendra ensuite la Coupe du Monde 2018, remportée par les Bleus mais au cours de laquelle Olivier Giroud n’inscrira pas le moindre but. Les critiques retomberont de nouveau sur lui et sa légitimité à occuper la pointe de l’attaque des Tricolores sera de nouveau remise en cause. Pourtant, même s’il n’a pas marqué, tous ses coéquipiers comme son coach n’ont de cesse de vanter les qualités de Giroud et tout le travail de l’ombre qu’il effectue pour offrir des espaces aux autres. La France commence alors à se diviser entre les pro-Giroud et les anti-Giroud, recoupant souvent de manière inverse les groupes anti-Benzema et pro-Benzema.

Mais Giroud, lui, restera sélectionné par Deschamps et retrouvera enfin le chemin des filets, après 10 matches internationaux sans marquer, en offrant la victoire aux Bleus face aux Pays-Bas en Ligue des Nations. A partir de ce moment, il enchaînera les buts et doublera Zidane, Trezeguet puis Platini au classement des meilleurs buteurs en Bleu. Mais le retour inattendu de Benzema juste avant l’Euro 2021 sera une nouvelle remise en question de sa présence en Bleu, et cette fois-ci, le coup sera plus rude. La faute aussi à une déclaration maladroite suite au dernier match de qualifications pour l’Euro, au cours duquel il inscrit un doublé, où il critiquait les passes qui n’arrivaient jamais de la part de ses partenaires malgré ses nombreux appels.

Le phœnix

Il traversera l’Euro comme une ombre et ne sera plus jamais rappelé suite à celui-ci, et notamment pas pour le Final 4 de la Ligue des Nations bien qu’il ait joué un rôle prépondérant dans la qualification de la France pour ces demi-finales, et tout le monde était plus ou moins certain qu’il ne reviendrait plus, d’autant plus qu’il venait de passer 4 années mitigées à Chelsea. Mais dorénavant au Milan AC, Giroud semble retrouver la forme. Peu aurait tout de même parié sur son retour, surtout après l’appel de Cristopher Nkunku plutôt que lui lors de la dernière liste. Mais le revoilà pourtant, et c’est une ultime chance pour lui pour tenter de rattraper Thierry Henry ainsi que d’être appelé pour la Coupe du Monde, 2 objectifs qui paraissaient encore irréalisables il y a une semaine, mais impossible n’a jamais été dans le vocabulaire d’Olivier Giroud.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

Tour de France : quelles sont les 21 étapes de l’édition 2022 ?

ActualitéSport

C’était le 1er juillet 1903… la naissance du Tour de France

À la uneFootSport

Où pourra-t-on voir la Ligue des champions la saison prochaine ?

À la uneSantéSportTennis

Roland-Garros : “Tout le monde a eu le COVID”, la déclaration choc de Alizé Cornet

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux