Les Lyonnais ont pris une claque et Mbappé s’est chargé de rougir la deuxième joue lyonnaise avec un quadruplé en treize minutes dont L’OL de Genesio aurait aimé se passer. Mais derrière ce score humiliant se cache une victoire sur le jeu de L’OL. Pendant une heure, Lyon a dominé Paris et aurait largement mérité de revenir au score, le football en a décidé autrement.

L’OL ne peut pas véritablement avoir le sourire après ses neuf premières journées. Quatorze points sur vingt-sept possibles, on est loin des standings de champion de France des années lyonnaises. Même si sur ces dernières saisons L’OL est dans le bon rythme pour accrocher la Ligue des Champions à partir de la deuxième place. L’OL de Genesio a en tout cas une belle carte à jouer mais le manque de régularité sera un poison lent qui rongera la saison lyonnaise s’il n’est pas corrigé.

Les gones avaient eu tout bon dès les premières minutes en allant presser haut cette équipe parisienne. Bruno Genesio avait sans doute insisté sur ce point. Le technicien lyonnais qui à City a réalisé un coup de maître contre l’équipe de Guardiola a failli rééditer l’exploit.

La faute inutile de Lopes dans la surface de réparation était déjà un handicap pour les Lyonnais de Genesio menés au score. Et pourtant Lyon repart avec la même envie de réussir un coup. Les meilleures intentions sont Lyonnaises, les occasions aussi mais l’égalisation ne vient pas en première période. Paris évolue à dix et Lyon suit avec l’exclusion de Tousart qui avait été très bon comme son compère Ndombélé appelé pour la première fois en équipe de France. L’OL de Genesio à la pause n’a pas rendu les armes.

L’OL de Genesio, du jeu pas récompensé

Lyon a beau produire du jeu, il manque cruellement de réussite. C’est l’équipe du championnat qui essaie le plus sa chance et pourtant L’OL est sixième au classement avec seulement quatorze points. Bien sûr il y a les défaites de Reims, Nice et maintenant Paris mais contre Nice et Paris le schéma est le même.

L’OL de Genesio produit du jeu, a les occasions mais ne parvient jamais à se délivrer au niveau du score. La claque parisienne a de toute façon placé L’OL à un point qui lui donne raison, le spectacle, L’OL est capable de le faire. D’ailleurs contre Marseille, Lyon avait réussi un joli coup. Pour Genesio il faudra faire la même performance que dans la capitale mais avec un score inversé pour rester et assurer ma deuxième place.

L’OL de Genesio opposé à Paris