À la uneActualitéFaits DiversInternational

Dans le Wisconsin, un officier de police tire sept balles dans le dos d’un homme noir

Ce dimanche 23 août dans l’après-midi, Jacob Blake, père de famille afro-américain, a reçu plusieurs balles dans le dos de la part d’un officier de police à Kenosha dans le Wisconsin. Évacué vers un hôpital de Milwaukee, il est désormais entre la vie et la mort.

Depuis dimanche 23 août dans l’après-midi, une vidéo amateur filmée dans le Wisconsin est devenue virale sur les réseaux sociaux et médias américains. On y voit Jacob Blake, père de famille afro-américain, marcher vers sa voiture et ouvrir la portière, suivi de près par deux officiers de police ayant dégainé leur arme. L’un d’eux retient l’homme par le tee-shirt avant de lui tirer dans le dos à bout portant. Au moins sept coups de feu sont entendus avant les cris des témoins, et le klaxon de la voiture retentissant.Transportée de toute urgence dans un hôpital de Milwaukee, la victime est dans un “état grave”, selon le communiqué publié par la police de Kenosha.

A lire aussi : Black Lives Matter, un cri du coeur contre les violences policières et le racisme

L’Etat du Wisconsin ouvre une enquête

Selon ce même communiqué, les forces de l’ordre seraient intervenues suite à un “incident domestique“, sans donner davantage de précisions. L’Etat du Wisconsin a ouvert, ce lundi 24 août, une enquête criminelle, et les policiers impliqués ont pour le moment été mis en “congé administratif”. Le gouverneur de l’Etat, Tony Evers, s’est exprimé peu après l’incident : “Bien que nous ne disposions pas encore de tous les détails, ce dont nous sommes certains, c’est qu’il n’est pas le premier noir ou la première personne noire à avoir été abattu, blessé ou impitoyablement tué par des personnes chargées de l’application de la loi dans notre État ou notre pays“. L’avocat pour les droits civiques Benjamin Crump a quant à lui déclaré à CNN que la famille de Jacob Blake lui avait demandé de l’aide pour la suite judiciaire de l’affaire. Sur Twitter, il a déclaré que les trois jeunes fils de l’homme étaient dans la voiture quand il a été abattu : “Ils ont vu un policier tirer sur leur père. Ils seront traumatisés à jamais. Nous ne pouvons pas laisser les officiers violer leur devoir de nous PROTÉGER. Nos enfants méritent mieux !” a-t-il déploré.

Manifestations et couvre-feu

La vidéo, devenue très rapidement virale sur les réseaux sociaux et relayée massivement par les médias américains, a déclenché d’importantes manifestions dans cette ville du Wisconsin dimanche soir, où des dérapages et départs de feu ont notamment été constatés dans plusieurs endroits de la ville. Le comté a décrété l’état d’urgence et un couvre-feu appliqué jusqu’à ce lundi à 7 heures du matin. Le #JusticeForJacobBlake ne cesse depuis d’être relayé sur Twitter. Ce nouvel incident dramatique relance une nouvelle fois les sujets particulièrement sensibles aux Etats-Unis que sont le racisme et les violences policières envers la communauté afro-américaine. Après l’assassinat de George Floyd en mai dernier, le mouvement Black Lives Matter avait traversé le pays et résonné dans le monde entier.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternationalSéries Tv

On a vu pour vous... The Comey rule, les coulisses de l'élection de Trump

À la uneActualitéMédias

Mask Singer : bilan de l’émission du samedi 24 octobre

À la uneActualitéFormule 1Sport

F1 : Lewis Hamilton détrône Michael Schumacher

À la uneInternationalSport

[INTERVIEW] Mick Foley se confie avant Hell in a Cell 2020

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux