À la uneActualitéFranceSanté

De la prison pour un ex-gérant de Quick

Intoxication alimentaire chez Quick

L’ancien gérant d’un restaurant Quick d’Avignon a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour homicide involontaire. Cela fait suite au décès d’un adolescent en 2011 après une intoxication alimentaire.

Deux ans de prison avec sursis et 50.000 euros d’amende : c’est la peine attribuée à Philippe Quérard, l’ancien patron du Quick de Cap Sud d’Avignon. Le 22 janvier 2011, Benjamin Orset âgé de 14 ans décédait à son domicile dans le Vaucluse. L’autopsie avait conclu à une toxi-infection alimentaire, maladie accidentelle due à l’ingestion d’aliments contaminés. L’adolescent a perdu la vie à chez lui, pendant la nuit, seulement quelques heures après avoir dîné au fast-food.

Le premier procès avait eu lieu fin juin 2017, condamnant une première fois le responsable du restaurant à deux ans de sursis et 50.000 euros d’amende. Le prévenu, ayant fait appel, avait vu sa peine confirmée en seconde instance par la cour d’appel de Nîmes. Aujourd’hui, la société de restauration “Dawa” gérée par Philippe Quérard endosse donc l’amende infligée à l’enseigne. La condamnation fait suite à des manquements graves à l’hygiène.

Catastrophe sanitaire

Des contrôles réalisés dans l’établissement le jour du décès ont permis de recenser 14 non-conformités, dont cinq majeures. Parmi elles, la présence de staphylocoques quasiment partout dans les locaux et même sur les salariés. Mais aussi sur les murs, les plinthes, en ajoutant le fait que le lave-main ne fonctionnait même pas. Des conditions déplorables dénoncées par Maître Bonenfant, l’avocat de la famille de la victime.

A lire également :

Related posts
À la uneActualitéSanté

Le coronavirus de Wuhan un danger bien réel ?

À la uneActualité

L'histoire de Mila, une adolescente dont la vie a été détruite par les réseaux sociaux

À la uneBrèvesSéries Tv

Profilage : une saison 11 déjà en préparation

À la uneActualitéSociétéWorld

Coca-Cola et sa guerre contre l'écologie

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux