Deux officiers de la Gun Trace Task Force (une unité spéciale contre le traffic d’armes) ont été condamnés lundi 12 février, à Baltimore (États-Unis). À ce jour, c’est le plus gros scandale de corruption que la police américaine ait jamais connu.

60 ans de prison

Daniel T. Hersl (48 ans) et Marcus R. Taylor (31 ans) ont été reconnus coupables de racket et d’association de malfaiteurs par un tribunal de Baltimore. Ils ont tout deux été décrit comme étant « flics mais aussi voleurs » par le procureur Leo Wise, ces derniers utilisant leurs badges pour voler de grosses sommes d’argent sous le déguisement du travail de la police. L’officier Taylor a notamment été accusé d’avoir participé à un vol de plus de 100 000 dollars sous la couverture d’une recherche soi-disant légale. Quant à son collègue, l’officier Herls, il aurait également participé à un vol de 20 000 dollars à un couple après les avoir détenus chez eux (alors qu’ils n’avaient commis aucun crime) avant de partager la somme avec ses collègues dans un bar. Les deux collègues ont écopés de soixante ans de prison.

À lire aussi : Toronto : deux policiers consomment des friandises au cannabis pendant leur service

Révélations sur la Gun Task Force

Au centre du scandale de corruption : la Gun Task Force, une unité d’élite de la police de Baltimore oeuvrant contre le trafic d’armes dans les quartiers défavorisés de Baltimore,  gangrénés par la violence, les gangs et les trafics. En tout, huit autres membres de la Gun Trace Task Force ont été impliqués dans le scandale : revente d’armes qu’ils censées être saisies, vol d’argent résultant de la vente de drogues, cambriolages ainsi que plusieurs autres dérives.

Les six autres officiers ont été inculpés et attendent leurs sentences.