ActualitéMédiasMusiqueSéries Tv

Dorothée, 50 ans à enchanter des générations d’enfants

Voilà 50 ans que Frédérique Hoschedé devenue Dorothée fait rêver ses millions de copains. Retour sur un succès à nulle autre pareil !

On est le 3 juillet 1978 quand les premières notes du générique de Récré A2 retentissent sur Antenne 2. L’été est là mais pas le soleil ! Un temps rêvé pour découvrir la nouvelle émission jeunesse que propose la chaîne. Son animatrice n’est pas une inconnue du public qui depuis 5 ans l’a déjà vue dans d’autres rôles, que ce soit comme speakerine ou comme comme animatrice avec son ami Blablatus. Elle s’appelle Dorothée, un nom qu’elle doit à celle qui l’a mis à l’antenne, Jacqueline Joubert. En ce mois de juillet 78, elle se retrouve propulsée à la tête d’une émission appelée à faire date et à laisser son empreinte dans le paysage audiovisuel français. Tous les jours de bonheur que l’animatrice va donner aux jeunes spectateurs n’auront pas de prix. Son style tranche avec ce qui se fait jusque là en matière d’animation, plus dynamique et plus rock que les émissions par exemple de Christophe Izard qui ont, elles, le charme de l’innocence, de ce temps béni de l’enfance.

Avec son énergie, son sourire, son talent à nulle autre pareil, Dorothée transforme Récré A2 en maison du bonheur pour tous les enfants et s’impose comme une figure incontournable de la télévision. Mais l’animation ne suffit pas, ne suffit déjà plus. Dorothée peut faire plus, ses producteurs A et B le savent et l’ont compris. « Il faut chanter« , lui répétera-t-on sans cesse. Cela commence par l’indicatif de l’émission et ça prend forme dès 1980 avec un premier disque, un premier spectacle, Dorothée aux pays des chansons.

YouTube video

A mesure que le succès de Récré A2 s’amplifie et que le rendez-vous devient primordial pour des millions de copains, le rythme pour la star des enfants suit la même courbe. En plus des émissions qu’elle anime avec la magie qu’on lui connaît, Dorothée devient une « drôle de bête » de télé, capable d’enchaîner les heures de direct, avant d’enchaîner les séances d’enregistrement pour mettre en boîte, chaque année dès 1982, un album studio par an (jusqu’en 1996) et quelques 14/15 titres par album. Elle ne voulait pas chanter, elle va devenir une star de la chanson, de celles qui remplissent les salles entières, du Zénith à Bercy dont elle devient une record-woman aux côtés de Johnny. Rien que ça !

Si les chansons s’enchaînent, le public lui se les approprie et il en fait des tubes. Invitée de toutes les émissions de télé, toutes chaînes confondues, Dorothée est la star des années 80, pour les enfants déjà, mais aussi pour toute la famille. Dans le même temps, elle voulait faire du cinéma et va y parvenir en tournant devant la caméra de Truffaut ou celle de Robert Enrico. Elle montre un vrai talent pour la comédie, sans doute celui qui lui aurait permis une seconde carrière le jour où sa Terre s’est arrêtée. Mais le plus grand rôle de Frédérique restera celui de Dorothée, comme les deux facettes d’une même pièce. Durant cette première vie sur Antenne 2, l’animatrice va conquérir le cœur des millions de fans et une grande histoire d’amour va se tisser entre elle et son public. Mais personne n’est préparé à ce qui va arriver en ce début d’année 87.

YouTube video

Dorothée quitte Antenne 2 et Récré A2. Approchée par TF1 pour devenir la star de leurs nouvelles émissions jeunesse, l’animatrice n’aura pas le temps de dire au revoir à ce public qui l’a accompagné durant 9 ans. C’est un véritable tremblement de terre pour le PAF de voir la star de la chaîne publique rejoindre TF1 en voie de privatisation. Mais c’est un coup de tonnerre pour Jacqueline Joubert qui vit ce départ comme une véritable trahison qu’elle ne pardonnera jamais vraiment.

En faisant sa valise pour TF1, Dorothée s’apprête non seulement avec son groupe à reproduire la magie du succès de proposer une grande émission populaire pour les enfants, mais à l’amplifier comme personne n’aurait pu l’imaginer. Dorothée Matin, Dorothée Vacances, le Club Dorothée du mercredi après-midi, puis la marque unique « Club Dorothée« , vont prendre possession de l’antenne durant des milliers d’heures par an. Au point de devenir une chaîne dans la chaîne, une « chaîne » qui découvre de nouveaux talents (comme Hélène ou Les Musclés), qui propose des dessins animés et des séries cultes venus du Japon ou des Etats-Unis ; mais qui va aussi produire ses propres séries – les fameuses sitcoms AB, appelées à devenir cultes.

A lire aussi : Quelles sont nos 14 chansons préférées de Dorothée ? | VL Média (vl-media.fr)

De « simple animatrice » sur Antenne 2, Dorothée devient aussi, en plus du temps passé à l’antenne, directrice de l’unité jeunesse de TF1. Elle continue de faire de la musique, une musique qu’elle a dans la peau. Sous l’ère TF1, elle connaît ses plus grands tubes – des neiges de l’Himalaya à Bonheur City, enchaîne les concerts dans les plus grandes salles de France. C’est l’amour pour son public qui fait tenir l’animatrice pendant 10 ans, un amour qu’il lui rend naturellement au centuple. Il trouve en elle une véritable grande sœur qui est là pour les grandes joies ou qui réconforte les grandes peines. Pour de rire ou pour de vrai, elle sera là. Elle ne triche pas malgré les critiques qu’elle essuie, l’accusant de faire semblant avec les enfants et ne pas être sincère. Comme si on pouvait consacrer une partie de sa vie en faisant semblant, en faisant semblant de bosser jour et nuit, en faisant semblant de passer des heures en studio pour enregistrer des disques, en faisant semblant de parcourir la France quand elle part en tournée, en faisant semblant de faire de prendre du plaisir à faire le tour du monde pour mettre en boîte des heures et des heures d’émission, en faisant semblant de sourire et de se donner plus que de raison. Tant qu’elle a ses amis, le public, Dorothée tient bon la barre de ses émissions et c’est un bonheur pour le public de la retrouver, de la suivre et de l’aimer. Mais combien de temps faudra-il pour que le système ait raison de la star qu’il a créé ?

YouTube video

C’est en 1997 que le public se transformera en millions de cœurs brisés par l’annonce de la fin de l’émission. Car même si ce public a grandit, il sent bien que ce n’est pas seulement la fin d’une émission, c’est aussi la fin d’une ère. Difficile de savoir si quand l’équipe enregistre la dernière de l’émission, elle pense vraiment qu’un jour elle retrouvera le public qui l’a soutenu pendant 20 ans. Pour la première fois, Dorothée fend l’armure et sur son si doux visage, un nuage fait couler des larmes salées, au moment de l’adieu. Pas trop longtemps, il faut se retenir et garder en tête cette petite voix qui dit « Bats-toi » ! Mais en véritable professionnelle de la télévision, Dorothée a compris que cette télévision qui l’a vu naître est en train de changer. Elle tentera à plusieurs reprises de revenir mais le beau voyage de Dorothée au pays des enfants semble derrière elle. Elle trouvera son bonheur ailleurs, et a vidé sa valise.

Mais ces millions d’enfants devenus adultes ne l’ont pas oublié car ils ont vécu avec elle les instants les plus doux, ceux de l’enfance et des moments perdus où l’on pensait que rien ne pouvait nous arriver. Certains disent que ce n’est que de la télé ? Sans doute mais Dorothée nous a offert son plus cadeau : son amour et son respect. Grâce à elle, on est tous des enfants pour la vie et ça n’a pas de prix. Mais depuis ce jour d’août 97 où on lui a dit au revoir, elle nous manque Dorothée. Mais il n’est jamais trop tard pour lui dire combien on l’aime. Et même si la pluie coule doucement sur nos carreaux, on préfère se souvenir de ce qui nous donnait envie de chanter devant la télé, ces moments de bonheur qui ont marqué à tout jamais nos vies.

C’est fini c’est fini tout ça ? Oui sans aucun doute, mais grâce à Dorothée, grâces à toutes ses chansons du passé, étant enfant, on a laissé s’en aller vers l’oubli tous les nuages gris. Et rien que pour ça, on a juste envie de dire : merci Dorothée et bon anniversaire !! Le pays des chanson vous attendra toujours !

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneMédias

Danse avec les stars : il en dit quoi Black M de la polémique ?

À la uneMédias

“Bonjour” : qui est Maud Descamps, la joker de Bruce Toussaint ?

ActualitéCinémaSéries Tv

Qui est Hiroyuki Sanada, une des stars de la série Shogun ?

ActualitéFranceHistoire

5 éléments pour comprendre … le terrible destin des résistants du Vercors

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux