À la uneMédias

Drag Race France : Un véritable phénomène

Drag Race France touche à sa fin ce vendredi 25 août 2023. Un phénomène télévisuel qui marque les esprits.

Lumières…Caméra…Que le show commence. Le concours « Drag Race France » a touché à sa fin ce vendredi 25 août 2023. L’émission met en avant l’art du drag depuis deux saisons sur France Télévisions. À l’animation, on trouve Nicky Doll qui, a elle aussi, a participé au concours dans sa version américaine « RuPaul’s Drag Race ». Aux côtés de l’animatrice, pour juger chaque semaine les candidates, on retrouve Daphné Burkï mais également Kiddy Smile. Pour la première fois en Europe, le concours a connu une finale enregistrée au Grand Rex à Paris le dimanche 20 août dernier. Ce concours est une réelle vitrine pour les artistes drag, mais délivre également des messages politiques forts. Nombreux sont ceux qui, grâce à ce concours, se découvrent et se libèrent. 

La gagnante de Drag Race France

Elles étaient onze au départ mais à la fin seule une peut être couronnée. Lors de la première saison, l’émission a connu plus de 7 millions de téléspectateurs en audience cumulée. Mais qui sera celle qui va prendre la relève de Paloma et sera couronné la reine du Drag français ? Pour cette finale, elles étaient seulement quatre finalistes : Keiona, Punani, Mami Watta et Sara Forever. Deux d’entre elles se sont affrontées dans un « Lip Sync légendaire ». Derrière Nicky Doll se tenaient Keiona et Sara Forever. Elles ont performée sur « Titanium » de Sia et David Guetta. Mais seulement une a été couronnée à la fin. Paloma, gagnante de la première saison a couronné Keiona qui remporte la deuxième saison de Drag Race France.

La miss sympathie est …

Capture d’écran – France 2

Chaque saison, l’émission met en avant la Queen la plus sympathique. Elle reçoit le titre de « Miss Sympathie ». La saison dernière, celle qui a remporté ce titre n’est d’autre que Elips. Pour la saison deux, on retrouve ce couronnement. La candidate de la saison 1, Elips est venue sur scène afin de couronner celle qui prend sa relève. La Miss Sympathie de la saison 2 n’est d’autre que Moon. Une candidate appréciée du public, notamment par son histoire. C’est également, la première candidate à abandonner le programme de son plein gré afin de privilégier sa santé mentale.

Une réelle vitrine pour de nouvelles drag queen. 

L’émission « Drag Race France » a été une réelle vitrine pour l’univers du Drag. Grâce à ce phénomène, il y a eu un réel intérêt pour cet art comme nous indique Kleopatre, une drag queen de 20 ans qui vit à Limoges. Pour elle, l’émission « a offert plus de visibilité au Drag, ça a montré ce que c’est vraiment. Derrière les paillettes et le fond de teint, ce sont des gays en peine qui se battent contre des démons internes ». Kleopatre est née grâce à la version américaine de l’émission, elle nous confie que l’émission « RuPaul’s Drag Race m’a donné un objectif et Drag Race France me permet de me rendre compte que c’est plus à portée de main que ce je pensais ». 

“Drag Race France a aidé l’art du drag en France à se développer, à s’affirmer et à montrer qu’on est présentes et qu’on est là. Que nous ne sommes pas des bêtes de foire. On est des artistes qui veulent faire passer un message.”

Ivana Space 

Mais l’émission porte également des messages politiques. Comme nous confirme Ivana Space, une drag queen française d’origine russe. Pour elle « le drag ça représente de la politique, de l’engagement et de la créativité ». L’émission a également aidé certains parents à comprendre ce qu’est cet art. Elle nous explique “que le fait d’être médiatisée à la télévision, à la radio et sur les réseaux sociaux a beaucoup aidé à l’ouverture d’esprit et à certains parents de comprendre que leurs enfants ne sont pas des travelos”. L’émission porte un message pour l’inclusivité avec en exemple des histoires des candidates.

Drag Race France, une aide pour s’aimer

« Papa, maman, je ne suis pas une déception ni une incompréhension, j’ai appris grâce à Drag Race que j’étais une drag queen »

– Atomic Maya

Nicky Doll finit chaque épisode du concours par « aimez-vous comme vous êtes et la vie sera toujours une fête ». Un message pour l’acceptation de soi et surtout pour l’amour. L’émission va même aider à la création de nouveaux talents. C’est notamment le cas d’Atomic Maya, qui pendant son enfance « s’habillait en cachette avec les habits de sa mère et une vieille perruque ». Mais pendant huit ans, elle s’est cachée. Elle nous a confiés « j’ai assisté à la finale de la saison 2 en drag. C’est la première fois depuis huit ans que j’ai rejoué avec les codes du genre après maintes réflexions et nombreux épisodes de drag race France regardés ». Le programme « Drag Race France » lui a donné le courage de pouvoir à nouveau se mettre en drag. Mais ce n’est pas le seul. Nous avons fait la connaissance d’une autre personne qui souhaite se lancer grâce à ce phénomène télévisuel. Elle nous explique que « grâce à Drag Race, je me dis que c’est le moment de réaliser cette envie et de montrer mon art ».

« Le Drag est un univers que chacun peut s’approprier, à sa propre valeur. Raconter son histoire, faire passer un message, montrer son univers et son talent. Le Drag, c’est le futur ».

Témoignage
A LIRE : On a assisté au tournage de la finale de « Drag Race France »
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédiasMusique

5 dates clés dans la carrière de Kendji Girac

À la uneMédias

"C'est tout, enfin pour moi" : La Voix ne sera plus "La Voix" dans Secret Story

ActualitéMédias

Secret Story : les secrets les "plus nuls" de l'émission

À la uneSéries Tv

L'art du crime : Catherine Marchal en guest des nouveaux épisodes

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux