International

Energies renouvelables : l’Allemagne bat un nouveau record

énergie

Alors que les directives européennes sont peu respectées en matière d’environnement, l’Allemagne ne cesse d’accroître sa part d’énergie renouvelable.

La part des énergies renouvelables ne cesse d’augmenter Outre-Rhin. Et pour cause, l’Allemagne a cette année encore battu un nouveau record en la matière. Les énergies renouvelables ont représenté 35% de ses besoins en électricité, et 15,2% de l’ensemble de ses besoin en énergie sur les six premiers mois de 2017.

Toutefois, pour Harald Uphoff, le directeur général par intérim de la BEE – l’Union fédérale de l’énergie renouvelable –  la transition énergétique n’est pas assez rapide dans tous les secteurs en Allemagne. Selon les objectifs fixés par le gouvernement, 80% de la consommation énergétique allemande devrait être issue de sources renouvelables d’ici 2050.

20% d’énergie renouvelable d’ici 2020 en Europe

Plus largement, l’Union européenne vise une part de 20% d’énergie renouvelable d’ici 2020. Or, selon le forum économique mondial, seuls 11 des 28 Etats membres auraient atteint leur objectif national. Il existe d’importantes disparités entre les Etats. Les pays nordiques se placent en haut du classement. En Suède – grande gagnante de ce classement – la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique représente 53,9%. La Finlande, bien que loin derrière, prend la deuxième position avec 39,3 %.

Parmi les mauvais élèves figurent la France, avec seulement 15,2% d’énergie renouvelable. Les Pays-Bas (5,8%) et la Belgique (7,9%) se placent en bas du classement.

Related posts
À la uneInternational

Une société chinoise nomme un robot comme PDG

InternationalVoyages

Voyage en Inde : des conseils pour bien préparer son voyage

À la uneInternationalSportSports d'hiver

C'est qui Hilaree Nelson, cette icône de l'alpinisme portée disparue dans l'Himalaya ?

À la uneInternational

La mission Dart : quel était le but de cette mission spatiale ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux