Non classé

Enfants placés : les sacrifiés de la République

Demain soir à 21h sur France 3, Pièces à conviction vous propose une soirée spéciale consacrée aux enfants placés. La soirée se poursuivra avec un débat animé par Virna Sacchi.

Les équipes de France 3, ouvre une grande enquête signé Sylvain Louvet sur le sujet des enfants placés. Une enquête qui a durée près de 3 mois, dans laquelle nous sommes en immersion dans différents univers. Nous verrons le traitement des enfants en foyer, mais aussi dans les familles d’accueil.

LES ENFANTS PLACÉS, COMMENT VIVENT-ILS ?

Chaque année, 300 000 enfants sont placés dans des structures d’accueil, foyers ou familles afin d’être protégés de parents qui sont soient défaillants ou violents. Les jeunes ont souvent du mal à comprendre pourquoi ils sont dans des foyers. Les trois quarts d’entre eux se sentent coupable de cette situation. Dans les foyers ils connaissent la date d’entrée mais jamais de sortie, c’est les services de protection de l’enfance en accord avec les structures d’accueil qui la fixe, après une étude du dossier.

À ce jour, on compte environ un éducateur pour deux enfants. Leurs objectifs sont de les amener vers le bon chemin, afin qu’il retrouve un équilibre.

LES FOYERS PEUVENT-ILS ETRE DANGEREUX ?

Dans ce reportage de Pièces à conviction, un ancien enfant placé Lyes Louffok témoignera de ce qu’il a vécu durant quelques années en foyers, mais aussi en famille d’accueil. Il est aujourd’hui membre du conseil national de la protection de l’enfance. Il raconte avoir côtoyer l’enfer entre humiliation, maltraitance, mais aussi viol.

Au foyer D’Esynes, un journaliste de l’émission a réussi à se faire employer en ayant aucuns diplômes d’encadrant, et a plus constater une violence omniprésente au sein de ce foyer. Certains éducateurs n’hésitent pas à menacer, frapper, ou encore stranguler.

Les jeunes qui posent problèmes sont logés dans des hôtels, qui sont pour la plupart délabrés, et situés dans des secteurs étonnants pour des enfants qui ne sont âgées parfois que de 15 ans. Les hôtels sont financés par l’Aide sociale à l’enfance (ASE), pour un coût oscillant entre 60 et 80 euros par nuit et par enfants. Nul doute qu’ils sont livrés à eux même jusqu’à leurs majorités.

VOUS DÉCOUVRIREZ CE QUE DEVIENNENT LES ENFANTS.

En France, on estime qu’un quart des sans domiciles fixes (SDF) proviennent de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Vous ferez la connaissance d’Alicia, jeune fille de 21 ans qui se retrouve à faire la manche pour vivre. Malgré un diplôme en poche, elle ne trouve pas de travail, et ne bénéficie d’aucunes aides financières de l’état.

L’Aide sociale à l’enfance (ASE) échoue souvent à sa mission de protection de l’enfant.

Related posts
EmissionsNon classéTohu Bohu Rap

Souf dans le Tohu Bohu#298

À la uneFranceNon classé

Éric Zemmour de nouveau accusé d’agressions sexuelles

À la uneCinémaFranceNon classé

Polanski de retour pour un nouveau film

Non classé

L1 - 32e journée : Lille à la joie, Paris confirme, Montpellier accroche le nul, Monaco s’impose logiquement !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux