Le tirage au sort des poules de la Coupe du Monde 2018 a eu lieu aujourd’hui à Moscou. En ressort une très bonne nouvelle pour la France. Ainsi que des groupes homogènes, qui devraient offrir de belles rencontres, riches en suspens.

Les groupes de la Coupe du Monde 2018.

Le coq aux oeufs d’or

Premier constat : la France s’en sort très bien. Comme souvent, elle a été épargné du pire. Nos Bleus ont été tirés dans le groupe C et affronteront le Pérou, le Danemark et l’Australie.

Un tirage relativement « abordable », lorsque l’on sait que l’Angleterre et l’Espagne se trouvaient dans le chapeau numéro deux. Sauf grande surprise, les tricolores devraient donc passer le premier tour. L’équipe de France débutera son tournoi face au Pérou, le 16 juin à Kazan.

Didier Deschamps et ses troupes vont donc pouvoir désormais aborder sereinement la compétition en se préparant au mieux.

Des groupes homogènes 

Deuxième constat, les groupes sont relativement équilibrés. Cette fois, aucun groupe de la « mort » ne se dégage réellement. Ils sont très ouverts et devraient donc laisser place au suspens. L’hôte russe se retrouvent avec l’Arabie Saoudite, l’Égypte et l’Uruguay. Difficile de dire qui sortira de la poule A, l’Uruguay faisant tout de même office de favori.

Autres groupes qui suscitent la curiosité quant à leurs dénouements : les poules F et H. Si l’Allemagne est favorite dans le premier, la seconde place sera convoitisée par trois équipes : le Mexique, la Suède et la République de Corée.
Enfin le groupe H, sera également très disputé avec la Pologne, le Sénégal, la Colombie et le Japon.

Les « chocs » européens

Deux groupes attirent tout particulièrement l’attention : les poules B et G qui opposeront deux nations européennes. Dans le groupe B, qu’on pourrait désigner comme le groupe le plus compliqué, on retrouve les deux nations ibériques : l’Espagne et le Portugal. Cependant, même si ces deux équipes font office de grandes favorites dans le groupe, il ne faudra pas négliger le Maroc, auteur d’une belle campagne de qualification. Le dernier protagoniste n’est autre que le petit poucet du tournoi l’Iran.
La seconde « top » rencontre à ne pas manquer est celle du groupe G, qui opposera la Belgique à l’Angleterre. La Tunisie et le Panama complète la poule.

La Coupe du Monde 2018 débutera le 15 juin, avec la rencontre Russie – Arabie Saoudite. Il faudra donc s’armer de patience d’ici là pour avoir les premiers éléments de réponse.