À la uneActualitéEnvironnement

La chasse à la glu jugée illégale par le Conseil d’État

Le conseil d’État, qui avait été saisi par des organisations et associations défenseurs des animaux, a jugé illégale la pratique de la chasse à la glu en France. Il justifie cela par les “dommages irrémédiables que causerait la pratique sur les oiseaux.

Fin d’une pratique tant controversée. Ce lundi 28 juin, le Conseil d’État a tranché quant à la pratique de la chasse à la glu. Cette pratique, visant à apposer de la colle sur des branches d’arbres pour piéger les oiseaux qui s’y posent et ainsi en attirer d’autres. Elle avait été suspendue par Emmanuel Macron en attendant le verdict du Conseil d’État, elle est désormais illégale.

Après cinq années de bataille, le conseil d’État a entendu les associations environnementales. Le Conseil d’État a jugé qu’il n’était pas prouvé que les oiseaux soient capturés “en faible nombre et sans conséquence grave” avec cette méthode de piégeage. Très controversée, la chasse à la glu était encore pratiquée dans cinq départements français : les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et le Var.

“[…] Le Conseil d’État annule la réglementation française autorisant la chasse à la glu des grives et des merles car elle est contraire au droit européen”

Communiqué du Conseil d’État sur l’illégalité de la chasse à la glu

Une longue bataille

LPO PACA, une des associations ayant saisi le conseil d’État, a gagné une bataille longue de cinq années. Toutes les premières tentatives avaient échoué. C’est seulement le 29 novembre 2019 que le Conseil d’État avait décidé d’écouter l’association pour la première fois. Il avait ainsi décidé d’interroger la Cour de Justice de l’Union Européenne sur la légalité de la pratique. 

Effectivement, la directive européenne Oiseaux adoptée par le Parlement européen en 2009, interdit le recours à des méthodes de capture non sélective. Les chasseurs l’assurent, la chasse à la glu cible seulement les grives et les merles, les oiseaux capturés par erreur sont quant à eux nettoyés puis relâchés. La Cour de Justice de l’Union Européenne n’a cependant pas été de leur avis. Dès le 17 mars 2021, elle a annoncé l’illégalité de la pratique. En cause, le “dommage irrémédiable” que cela représente sur les oiseaux, même nettoyés. Par ailleurs, l’argument de la tradition n’a pas fait flancher la CJUE. “Le seul objectif de préserver ces traditions ne suffit pas à justifier une dérogation aux interdictions de principe que pose la directive” estime-t-elle.

Le Conseil d’État a donc logiquement suivi les instructions européennes, rendant la pratique de la chasse à la glu illégale. C’est un grand soulagement pour les défenseurs des droits des animaux. La France était le dernier pays à pratiquer cette méthode piégeage en Europe. De son côté, la ministre de la transition écologique Barbara Pompili s’est réjouie de la nouvelle.

A lire aussi : Environnement : une plainte pour inaction climatique contre Jean Castex et quatre ministres

About author

Rédacteur VL Média et étudiant à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
ActualitéFemmesInternationalReportages

6 femmes qui ont marqué le photojournalisme

À la uneFrancePolitique

Qui est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Rima Abdul Malak, la nouvelle ministre de la Culture ?

À la unePolitique

Qui sont les ministres du gouvernement Borne ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux