ActualitéFaits DiversInternational

La deuxième famille la plus riche d’Allemagne reconnait avoir soutenu les nazis.

Après avoir appris la complicité de leurs ancêtres dans le régime nazi, la famille Reimann fait un don de 11 millions d’euros.

La famille Reimann a révélé ce dimanche, le rôle de ses aïeux dans le nazisme. Ainsi, le porte-parole de la famille, Peter Harf, a déclaré au journal Bild Am Sonntag « Reimann Senior et Reimann Junior étaient coupables. Les deux entrepreneurs sont morts, mais leur place serait en prison ». Albert Reimann Senior est mort en 1954 et son fils en 1984.

Avec une fortune estimée à 33 milliards d’euros, ils possèdent un ensemble de marques dans divers domaines. Calgon, Durex, Prêt-à-manger, Strepsil, Nurofen… 

La famille Reimann et le nazisme

Les recherches datent des années 2000. Elles sont complétées en 2014 par Paul Erker, historien de l’Université de Munich. Les détails, basés sur des lettres, sont l’oeuvre de son prochain livre, disponible au grand public.

Reimann Senior et Reimann Junior sont accusés d’avoir soutenu la montée au pouvoir du nazisme. En effet, le père était donateur d’Hitler en 1931. De plus, ils ont eu recours aux camps de travaux forcés, en engageant 175 travailleurs, ainsi qu’un contremaitre réputé pour sa violence. La famille Reimann a également été essentielle dans « l’effort de guerre », étant à la tête d’une société qui fournissait la Wehrmacht et l’industrie de l’armement. Elle fait donc partie des acteurs du IIIème Reich jamais jugés. 

Afin de redorer l’image de leur famille, la famille Reimann s’engage à verser près de 11 millions d’euros à une « association appropriée ». Un beau symbole d’excuse.

A lire aussi :

About author

Rédactrice Web
Related posts
À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

À la uneActualité

Invalides : Quelle était cette fête géante et clandestine ?

À la uneEnvironnementInternational

Thomas Pesquet va bientôt faire une sortie dans l'espace

À la uneActualitéInternational

LGBT : Le premier ministre hongrois veut interdire le fait de "promouvoir" l’homosexualité auprès des mineurs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux