ActualitéFaits DiversFrancePolitique

La haine est dans le pré

La tension monte en Haute-Garonne. Mécontents du vote du Ceta, des agriculteurs ont pris pour cible une quinzaine de locaux LREM. Vandalisme pour certains et simple cri de détresse pour d’autres.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une nouvelle permanence de député La République en marche a été le souffre douleur d’agriculteurs révoltés. Opposés au vote en faveur du traité de libre-échange avec le Canada, leur volonté était de se faire entendre en versant plusieurs tonnes de fumiers. Il s’agit d’une « action symbolique » selon le président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles et pourtant le message a du mal a passer du coté de certains hommes politiques à l’instar d’Antonio Duarte, coordinateur national de l’Union des démocrates et des écologistes, qui dénoncent un « acte lâche et indigne » sur les réseaux sociaux. 

Stanislas Guerini explique quant à lui que sa « permanence sera toujours ouverte à celles et ceux qui veulent dialoguer ».

Les agriculteurs tombés sur répondeur ? 

Selon les agriculteurs, un appel avait été lancé en début de semaine pour un débat sur le Ceta : « Aucun n’est venu, alors à notre tour d’aller vers eux » a raconté Christian Mazas sur Europe 1.

Avec ce traité de libre-échange, qui supprime notamment les droits de douane, ils craignent une concurrence déloyale. Le texte va désormais être soumis au Sénat. En attendant, les agriculteurs du département ont promis de continuer à mener des actions devant les locaux de tous les élus qui ont voté favorablement. 

A lire aussi : Le vote du traité qui enflamme le monde agricole reporté.

: Le Parlement européen ratifie le traité commercial entre le Canada et l’UE


Related posts
À la uneActualitéCinémaCultureMusique

« Les étoiles vagabondes » de Nekfeu arrive sur Netflix

À la uneActualitéFaits DiversInsoliteInternationalSanté

Etats-Unis : elle pensait avoir des “calculs rénaux”, elle accouche de triplés

À la uneActualitéInternationalSociété

La vente d’éléphants à des zoos bientôt interdite ?

À la uneActualitéHigh TechInternational

Elon Musk veut atomiser Mars

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux