À la uneCulture

Le 17 juillet en trois dates

De nombreux événements historiques majeurs se sont déroulés un 17 juillet. En voici trois particulièrement remarquables.

17 juillet 1453

La guerre de cent ans constitue l’un des plus célèbres conflits de l’histoire. Une lutte entre Français et Anglais, chacun soutenus par ses alliés, qui va en fait durer 116 ans. Ce combat va impliquer plusieurs personnages historiques particulièrement marquants, Jeanne d’Arc en tête. Après plus d’un siècle de batailles rangées, d’escarmouches, de massacres et autres faits héroïques, la guerre de cent ans prend fin le 17 juillet 1453.

L’armée du roi e France se heurte à un corps expéditionnaire anglais sur les bords de la Dordogne, à Castillon. Les Anglais mal informés décident d’attaquer directement le camp retranché des Français. Alors que les serviteurs de la Perfide-Albion semblait prendre le dessus ils sont pris à revers. En effet, les Bretons, alliés des Français, campaient de l’autre côté de la Lidoire, un affluent de la Dordogne. Si tôt informés de l’attaque, ils se ruent à l’assaut. L’armée anglaise prise en étau est mise en déroute. Quelques jours plus tard, les survivants du dernier combat rembarqueront sans demander leur reste. Sans être aussi marquante ou impressionnante que celles d’Azincourt ou de Crécy, cette bataille du Castillon met un point final à la guerre de cent ans. Les Français en sortent vainqueurs.

17 juillet 1863

Henry Dunant, à l’origine de la Croix-Rouge

La célèbre association d’aide humanitaire, la Croix Rouge, voit le jour au XIXème siècle. Sur le champs de bataille de Solférino, Henry Dunant s’indigne du sort des blessés, du peu de soin et d’attention qui leur est accordé. Par la suite, il s’entretient notamment avec l’empereur Napoléon III. Il prend finalement la décision de créer une organisation pour favoriser les soins des blessés et le bon traitement des soldats au combat. Avec quatre amis genévois, le banquier Henry Dunant met en place le Comité International de la Croix Rouge (CICR) le 17 juillet 1863. La structure internationale se veut neutre et se fixe comme objectif central le secours des victimes de guerre. Dès l’année suivante, cela débouchera notamment sur la signature de la première convention de Genève “pour l’amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne”.

17 juillet 1936

La jeune République espagnole fait face à une immense instabilité. La victoire électorale du Front Populaire en février 1936 agrave encore la situation. Les violences deviennent de plus en plus fréquentes. Plusieurs centaines de morts sont à dénombrées en quelques mois dont celle du député monarchiste José Calvo Sotelo. Dans ce climat délétère, l’explosion survient le 17 juillet 1936. La garnison de Melila, au Maroc espagnol, se soulève. La première pierre d’une rébellion généralisée planifiée de longue date par le général Franco. Cette date marque symboliquement le début de la guerre civile espagnole. Un conflit sanglant de trois ans, sorte de “répétition” à la boucherie de la seconde guerre mondiale. Ainsi, après ce premier soulèvement, Franco débarque sur le continent à la tête des troupes de Melila. Simultanément, les garnisons de d’autres grandes villes hispaniques se soulèvent à leur tour. Après des débuts poussifs, les franquistes l’emporteront finalement grâce notamment à l’aide importante fournie par l’Allemagne nazie.

Related posts
À la uneTout Pour Réussir

MAUD BAILLY : « Nous avons un devoir de transmission chez ACCOR »

À la uneActualitéCinémaCultureMusique

« Les étoiles vagabondes » de Nekfeu arrive sur Netflix

À la uneActualitéFaits DiversInsoliteInternationalSanté

Etats-Unis : elle pensait avoir des “calculs rénaux”, elle accouche de triplés

À la uneActualitéInternationalSociété

La vente d’éléphants à des zoos bientôt interdite ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
La Juventus absente de FIFA 2020 ; Megan Rapinoe sur la couverture ?