À la uneCulture

Le 25 juillet en trois dates

De nombreux événements marquants et aux conséquences importantes se sont déroulés un 25 juillet. En voici trois qu’il faut particulièrement souligner.

25 juillet 306

A la fin du IIIème siècle, l’empereur romain Dioclétien tente de réformer le mode d’exercice du pouvoir. Dans un empire au faîte de son étendue territoriale, il met en place la tétrarchie. Il décide donc de se partager le pouvoir avec Maximien Hercule, l’un régant sur l’ouest, l’autre sur l’est. Chacun désigne un “César”, sorte d’adjoint appelé à lui succéder. Par ce procédé, Dioclétien tente de remplacer une succession héréditaire par une cooptation au mérite. Toutefois, cette nouvelle forme d’exercice du pouvoir va rapidement trouver ses limites.

Sculpture de l’empereur Constantin

Le décès (naturel) de Constance Clore, successeur de Maximien qui l’avait désigné “César”, va totalement bouleverser les rapports de force. Alors que son successeur désigné est un certain sévère, son fils n’accepte pas et se fait désigner “Auguste à sa place”. Le 25 juillet 306, Constantin est ainsi proclamé empereur par ses soldats. Parallèlement, Maxence, fils de Maximien, n’accepte plus d’être privé de la succession. Il se fait à son tour proclamer Auguste par la garde prétorienne à Rome. Cette agitation politique va déboucher sur une lutte sans merci. Constantin en sortira vainqueur quelques années plus tard et régnera seul sur l’empire romain. Il laissera derrière lui un héritage considérable, de la reconnaissance de la religion chrétienne à la construction d’une certaine Constantinople sur les bords du Bosphore.

25 juillet 1139

Depuis le VIIIème siècle, la péninsule ibérique subit la domination musulmane. Progressivement, la “Reconquista” débute. Le processus sera long et coûteux, d’autant que l’unité des communautés chrétienne est loin d’être évidente. Le 25 juillet 1139, Alfonso Enriques, comte de Porto, remporte une bataille décisive à Ourique. Les Musulmans perdent pied dans ce qui sera par la suite surnommé le “Miracle d’Ourique”. Sur le champ de bataille, son armée proclame roi Alfonso Enriques. Le Portugal vient de naître. Une situation qui sera officialisée par le traité de Zamora en 1143. Les cinq écus bleus présents sur le maillot actuel du Portugal rendent hommage à cette bataille en rappelant les cinq rois maures vaincus à cette occasion.

La bataille d’Ourique par Domingos Antonio de Sequeira
@Wikipedia

25 juillet 1943

Après leur victoire en Afrique du Sud, les Anglo-Américains décident de porter leurs efforts sur le territoire de l’Axe. Unanimement, les principales têtes pensantes alliées concluent que l’Italie constitue le maillon faible. Pour la faire tomber, les alliés débarquent en Sicile le 9 juillet 1943. L’île doit servir de rampe de lancement pour une opération sur la botte. A peine deux semaines plus tard, devant l’avance alliée, le grand conseil fasciste met Benito Mussolini en minorité. Le “Duce”, président du conseil depuis 1922 se fait évincé. Il est destitué et placé en détention. Ses anciens fidèles s’efforcent de s’éloigner de l’Allemagne. Sous l’impulsion du maréchal Badoglio, ils tentent alors d’obtenir un armistice auprès des envahisseurs.

Benito Mussolini

Face à ce volte-face, Hitler décidera d’envahir son ancien allié pour contenir les alliés. Une manoeuvre qui fonctionnera parfaitement notamment avec la résistance de la “ligne Gustav” autour du Mont Cassin. Il faudra ainsi attendre près d’un an (juin 1944) pour voir les alliés prendre Rome, après notamment un apport décisif des troupes françaises.

Related posts
À la uneActualitéInternational

Qui était Ruth Bader Ginsburg ?

À la uneBrèvesSéries Tv

Fais pas ci fais pas ça : France 2 annonce le tournage de l'épisode de Noël

À la uneSéries Tv

La Garçonne : une vraie affaire criminelle derrière la série ?

À la uneFootSport

Gareth Bale de retour à Tottenham

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Droits tv, Roland Garros pour France TV et une plateforme de streaming