C’est la belle histoire du jour. Souvent critiqué pour leur influence et utilisation maladroite, le réseau social Twitter a permis cette fois de sauver la vie de 26 jeunes filles indiennes.

5 Juillet 2018. Adarsh Shrivastava (nom modifié) prend le train avec sa famille dans le nord de l’Inde. Jusqu’à présent, rien d’anormal. L’intéressé s’installe dans le train mais va rapidement s’apercevoir que quelque chose ne tourne pas rond. A ses côtés, il remarque la présence de 26 jeunes filles, toutes apeurés et pleurant.

Sous le choc, l’homme va alors créer un compte Twitter anonyme pour signaler cette situation pour le moins troublante tout en mentionnant les comptes Twitter de l’entreprise ferroviaire indienne et d’autorités. Adarsh pense alors à un trafic d’humains et indique la position du trains.

Une vingtaine de minutes plus tard, le compte Twitter du réseau ferroviaire répond en alertant la police du service.

Quelques arrêts plus tard, deux policiers en civil montent dans le train, interpellent les deux bandits, qui avaient enlevé les jeunes filles. Ces dernières, qu’on estime âgées entre 10 et 14 ans, sont encore sous le choc et ont été conduises en garde à vue pour les aider à retrouver leurs parents.

Relayés par plusieurs milliers d’internautes, Adarsh a reçu les hommages de beaucoup de ses concitoyens auxquels il a répondu modestement : « Merci mais en tant que citoyen indien, c’est notre devoir d’aider les gens ». Une action héroïque qui, on l’espère, en inspira d’autres.

Le héros n’a pas voulu dévoiler sa véritable identité pour se protéger lui et sa famille.

À lire aussi : Quand la future ligne 16 du métro parisien inspire Twitter