À la uneActualitéInternationalSport

Le sport américain à l’arrêt pour protester contre les violences policières

A l’initiative de l’équipe de NBA des Milwaukee Bucks, plusieurs sports américains ont décidé de se mettre à l’arrêt pour montrer leur soutien à Jacob Blake, père de famille afro-américain grièvement blessé par un officier de police dimanche.

C’est un acte qui rentrera certainement dans l’histoire du sport professionnel nord-américain. Ce mercredi 26 août, aux alentours de 22 heures, les joueurs NBA des Milwaukee Bucks ne font pas leur entrée sur le parquet pour débuter leur cinquième match de playoffs face à Orlando. Étrange, tant ce match est décisif pour les coéquipiers de la super-star Giannis Antetokounmpo afin de se qualifier pour le second tour de la compétition. Après quelques minutes, le toujours très bien informé journaliste d’ESPN Adrian Wojnarowski envoie l’information qui va secouer la planète basket, et plus généralement le sport américain : les joueurs ont décidé de boycotter ce match, en soutien à Jacob Blake, homme noir grièvement blessé par les tirs d’un officier de police dimanche. Un acte puissant pour la franchise du Wisconsin, et qui résonne particulièrement alors que Blake est actuellement entre la vie et la mort dans un hôpital de Milwaukee, justement. Tout va ensuite très vite. En quelques heures, la NBA se voit dans l’obligation de se mettre à l’arrêt et de reporter les deux autres rencontres de la nuit, opposant Houston à Oklahoma City, et Los Angeles à Portland. Plus de trois heures après y être entrés, les joueurs des Bucks sortent de leur vestiaire pour prendra la parole, et demandent “justice pour Jacob Blake“. L’ensemble des franchises NBA apporte son soutien au boycott, et la suite de la saison 2019-2020 est plus que jamais remise en question.

Le mouvement s’emballe, de nombreux sports à l’arrêt

L’équipe de baseball des Brewers, franchise de Milwaukee décide à son tour de suivre le mouvement, et de ne pas jouer son match de ce mercredi 26 août contre Cincinnati. San Diego et Seattle ne s’affronteront pas non plus, tout comme San Francisco et Los Angeles. Au total, trois matchs de la Ligue majeure de base-ball sont boycottés, avant que la ligue nord-américaine de football (MLS) ne lui emboîte le pas : cinq des six rencontres prévues sont repoussées à leur tour. Les joueuses de WNBA, l’homologue féminin de la NBA, font également preuve d’un geste fort : en plus de ne pas jouer les trois matchs du soir prévus, les Washington Mystics vont sur le parquet et posent un genou à terre en portant un tee shirt aux initiales de Jacob Blake, avec sept impacts de balle dans le dos. La joueuse de tennis japonais Naomi Osaka décide quant à elle de ne pas disputer sa demi-finale face à la Belge Elise Mertens, au tournoi de Cincinnati : “En tant que femme noire, j’ai l’impression qu’il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis” déclare alors la vainqueur de l’Open d’Australie 2019, née d’une mère japonaise et d’un père haïtien. En conséquence, le tournoi décide de reporter à vendredi l’ensemble des matchs de ce jeudi.

La NBA, porte-parole de Black Lives Matter

Depuis le début de la reprise NBA au sein de la bulle d’Orlando, la ligue de basket nord-américaine avait décidé d’apporter son soutien au mouvement BLM, avec les hymnes genoux à terre pour les joueurs, les mots puissants floqués au dos des maillots, où les slogans Black Lives Metter peints sur les parquets. Aujourd’hui, la NBA qui, selon une étude de The Institute for Diversity and Ethics in Sports de 2019, est composée de près de 81 % de joueurs de couleur, a décidé de pousser son action au maximum en se mettant à l’arrêt. Les joueurs en ont assez des injustices qui traversent le pays, et ont décidé de mettre leur notoriété au service de cette lutte. Nombre d’entre eux, à l’instar de Jamal Murray , DeMar DeRozan ou Donovan Mitchell ont exprimé leur soutien au mouvement sur Twitter, et ont estimé qu’il y a avait plus important qu’un match de basket. Barack Obama lui-même a salué le boycott, desjoueurs qui défendent ce en quoi ils croient, et une réunion d’urgence s’est tenue mercredi soir entre les joueurs NBA et les coachs, où les deux franchises de Los Angeles des Lakers et des Clippers se sont notamment exprimées en faveur d’un arrêt pur et simple de la saison. Ce jeudi, les discussions doivent reprendre entre tous les acteurs de la Grande Ligue. Si la reprise de la NBA et du sport américain semble plus que jamais remise en question, il semble que pour tous, le plus important soit ailleurs.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéSéries Tv

La série sur la chanteuse Selena Quintanilla désormais disponible

À la uneInsoliteInternational

Trois hommes arrêtés après avoir volé et saoulé une dinde à la vodka

À la uneActualitéSéries Tv

Glee Cast organise une collecte de fonds à la mémoire de Naya Rivera

À la uneMédias

Succès pour la grande finale de Koh-Lanta : Les 4 Terres !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux