Rien de tel qu’un mariage princier pour relancer les ventes de robes de cérémonie, sans parler de son influence sur les styles et formes de robes de mariées. Les fiancées qui auront la chance de se marier pendant la même année que le prince Harry et l’actrice Meghan Markle auront ainsi accès à des catalogues entiers de tenues modelées par le mariage royal du 19 mai 2018.

 

Pendant que le monde se prépare à découvrir la robe choisie par Meghan pour ce qui s’annonce être le mariage de l’année (et que la presse s’apprête à comparer sans pitié ni scrupule à celle de sa belle-sœur 7 ans plus tôt), nous revenons sur les robes de mariée les plus mythiques des temps modernes. Les princesses de contes de fée n’ont qu’à bien se tenir.

 

Grace Kelly

On dit que le prix moyen dépensé par les femmes pour acheter leur robe de mariée va en diminuant. Difficile quoi qu’il en soit de détrôner Grace Kelly : pour épouser son prince charmant, le prince Raynier de Monaco, en 1956, la belle a choisi une robe d’Helen Rose qui s’avéra être la plus onéreuse jamais confectionnée par la couturière.

 

Kate Middleton

La princesse favorite d’Europe et la mère de l’héritier de la couronne du Royaume Uni n’est autre que la future belle-sœur de Meghan. En 2011, la Duchesse de Cambridge a remonté l’allée centrale de la traditionnelle et impressionnante Abbaye de Westminster dans une robe de Sarah Burton pour Alexander McQueen dont on trouve encore des copies en ligne huit ans plus tard. Tulle, dentelle, corset discret pour élargir les hanches, diadème emprunté à la souveraine d’Angleterre et traîne de 9 mètres de long : difficile de rivaliser avec un tel palmarès.

 

Rania Al Yassin

Shéhérazade des temps modernes et épouse du Prince Abdallah de Jordanie, la superbe Rania al-Yassin est reine de Jordanie depuis 1999. Pour son mariage en 1993, la belle portait une robe de satin aux ourlets garnis de broderies d’or. Un boléro assorti couvrait ses épaules.

 

Charlène Wittstock

Pour unir son destin à celui du richissime prince Albert de Monaco, Charlène est apparue en robe Giorgio Armani qui incorporait, dit-on, 30.000 pierres dorées et 20.000 larmes de nacre. L’échancrure du col fut le précurseur du col bardot qu’on retrouve encore 5 ans plus tard dans d’innombrables pièces de prêt-à-porter.

 

Lady Diana Spencer
La robe de mariée de la princesse Diana
, dont l’apparence et le nom du couturier ne furent révélés qu’au moment même où Diana sortait de la résidence royale de Clarence House, reste l’une des tenues les plus emblématiques des princesses modernes. Aujourd’hui, la robe de taffetas créée par David et Elizabeth Emmanuel est célèbre autant pour les superbes photos de mariage du prince Charles que pour le triste destin de celle qui la portait.

 

D’après les statistiques publiées par les maisons de couture et les grandes marques de prêt-à-porter, les mariées ont changé de style ces dernières années. Non seulement elles dépensent moins, mais il n’est pas rare de voir des fiancées apparaître en combinaison blanche ultra moderne et féminine. Aussi audacieuse soit-elle, on s’attend pourtant à ce que Meghan réserve quelques clins d’œil aux traditions vestimentaires de la famille royale britannique.